A  B C  D  E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

A PROPOS DU SALON DU LIVRE JEUNESSE  LORIENT

EN 2018 :
DU 23 AU 28 novembre


Article du journal Ouest France du22.11.2018

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
 2017

DU 26 AU 29 NOVEMBRE

 La 16ième édition du salon du livre jeunesse du pays de Lorient

Pour petits et grands, le livre jeunesse est à la fête
Le salon du livre jeunesse du pays de Lorient court jusqu’à mercredi.
 Il attire un large public scolaire et séduit les familles qui, ce week-end, peuvent rencontrer les auteurs.
 Ici et là, on se pose et on prend le temps. On écoute des histoires, on s’avachit dans les canapés.
 Et on lit…
 Jusqu’à mercredi se tient la 16 édition du salon du livre jeunesse du pays de Lorient.
 Un événement bien ancré dans les agendas culturels, qui attire autant le public scolaire que les parents.
 « J’ai beaucoup aimé l’affiche du salon, réalisée par l’illustratrice Fanny Ducassé.
 Je trouve son univers très poétique. C’est chouette de pouvoir rencontrer les auteurs »,
 glisse dans un sourire une jeune maman venue de Quéven.
Sur la poussette, déjà posées, une pile d’albums. « Il y a des cadeaux aussi ».

 Cette année,
la compagnie des livres, coordonnée par la ligue de l’enseignement, organisatrice de l’événement,
a choisi pour thème
 « Tout. e petit.e, très grand.e ». « Qu’est-ce qui aide à grandir ? »,
 pose très justement Emmanuelle Williamson, adjointe au maire, chargée de l’éducation et à la culture.
 « Ici, on se met à hauteur des petits. On devient sujet quand on devient lecteur. »
 « Qui doit accompagner les politiques culturelles ? »
L’élue cite deux dispositifs qui, au-delà du salon, sont reflets d’actions culturelles de proximité
. À l’attention d’élèves en grandes sections de maternelle, CP et CE,
qui pourraient avoir des difficultés d’apprentissage,
 il y a le « coup de pouce clé » où lors de séances hebdomadaires, les enfants sont accompagnés.
 « Des livres à soi »
 forme à la médiation avec l’idée que le  « livre est aussi important en termes de dignité ».

 Le salon du livre jeunesse donne sens, à travers des rencontres auteurs, des lectures, des animations, des expos.
 Tout cela a un coût, est une question de volonté politique.
 La Région, partenaire du salon, consacre cette année un budget d’1,4 million d’euros au nom de sa politique autour du livre.
 « Toutes les collectivités ont des contraintes budgétaires,
 rappelle Stéphane Le Guennec, président de la ligue de l’enseignement du Morbihan.
 On encourage les associations à rechercher du mécénat. »
 Il pose une question centrale :
 « Qui doit accompagner la politique culturelle ? Doit-elle dépendre d’entreprises privées ?
 Nous sommes encore fiers d’avoir les subventions d’organismes publics. »
. Entrée libre.
D'après  le journal Ouest France du 26.11.2017 : article  de Loîc Tissot



 

 Retour à l'accueil  : 

A  B C  D  E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z



CONTACT