A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  B
 
BESNARD  JEAN  MAURICE

Gâvres
Un Petit de Gâvres de Keroman au Cercle  arctique( 17.
11.2014)

 Editions Palantines
http://www.editionspalantines.com/

Présentation résumée

Gâvrais par sa mère, Cécile Mollo, Normand par son père,
Parisien de naissance, Jean-Maurice Besnard arrive à Gâvres à l'âge de 2 ans, quand ses parents reprennent le Café de la Marine.
 De son enfance heureuse et de ses campagnes au thon ou à la sardine comme mousse, sur les bateaux de Pierre Costevec puis Henri Mollo,
 il donne un récit très pittoresque dans ses mémoires
Un petit gars de Gâvres qui viennent de paraître aux Éditions Palantines

À 16 ans,
Jean-Maurice Besnard embarque comme mousse sur un thonier à voile.
 Il a de l'eau salée dans les veines : il habite à Gâvres et la pêche fait partie de son environnement familial. Le petit gars, pourtant, rêve d'aventures lointaines

. À 21 ans
, le voilà officier sur les pétroliers.
 La pêche le rattrape quand il entre à l'armement Jégo-Quéré.
 Il en fera la première entreprise de Lorient-Keroman,
 mais la crise passera par là, amplifiée par les hausses du carburant et
 la baisse des prix de vente.

A presque 70 ans
 Éternel optimiste, celui que tout le port appelle Jean-Maurice va se lancer dans une nouvelle aventure :
 l'importation de poisson de Laponie
. Souvent drôle et chaleureuse, cette autobiographie qui pose un regard expert sur la crise des pêches bretonnes constitue un témoignage exceptionnel

 Préface de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, ex-député-maire de Lorient
«  Ce livre est un bon livre.
 Il aurait pu n'être qu'un aimable document familial, destiné aux petits-enfants et arrière-petits-enfants de l'auteur. Jean-Maurice a su lui donner la valeur d'un témoignage sur un port qui nous est cher à tous les deux,
 Keroman, secoué comme tous les ports de France par la crise sans fin que connaît le monde de la pêche.
 S'il analyse sans concession la situation, il nous donne aussi une singulière leçon d'optimisme.
 Le petit mousse du Notre-Dame de l'Assomption n'a pas fini de nous étonner !
» Jean-Yves Le Drian

 


L'Auteur

 


Reportage

 De  Charles JOSSE
.Article du journal Ouest France du 29.11.2014

Ce livre, c'est « mieux qu'un roman, mon Keroman ! »
Personnalité du port de pêche, Jean-Maurice Besnard, 84 ans, publie ses mémoires.
 Ou l'aventure iodée du petit gars de Gâvres devenu PDG de l'armement Jégo-Quéré... et président des Merlus.

Le 24 juin 1946, le Notre-Dame de l'Assomption reprend la mer.
 Le thonier à voile a été réarmé par Pierre Costevec, après avoir passé quatre années dans la vase sous la citadelle de Port-Louis.
 Devant Pen-Men, à Groix, le dundee avale les paquets de mer.
L'eau s'infiltre entre les bordées du poste avant. La couchette du mousse se transforme en baignoire.
 Dur pour sa première nuit à bord, dur pour son premier embarquement.
 Le mousse, un petit gars de Gâvres, a tout juste 16 ans. Il s'appelle Jean-Maurice Besnard.

D'eau salée..
.À 84 ans, il publie son aventure remplie d'eau salée.
 « Elle coule dans mes veines depuis toujours », dit-il.
 Un périple qui le mena à diriger le grand armement à la pêche industrielle Jégo-Quéré.
 Et qui aujourd'hui encore, avec son fils et sa fille, se poursuit à Berlevag, en Norvège.
 Leur société commercialise 6 000 tonnes de cabillaud achetées aux pêcheurs locaux.
 Soit un tonnage supérieur à la production des bateaux côtiers de Keroman !
Jean-Maurice Besnard le traduit, à sa manière, colorée.

Le merlu dans le ciré
De la sardine avec Henri Mollo, son oncle gâvrais, à la création des rotations d'équipage et
 des bases avancées en Écosse,
 Jean-Maurice Besnard a traversé ce qu'il appelle « les années glorieuses » de l'après-guerre.
 Jusqu'aux années 1990, marquées par un gazole de plus en plus cher
 La flottille de pêche fond comme neige au soleil, les grands armements disparaissent, les ports ne sont plus cette ruche sans cesse bourdonnante.
On ne verra plus non plus les démarches « un peu pataudes » de certains « cachant mal, en sortie de cale, le merlu ou la sole glissés sous le pantalon de ciré ».
Jean-Maurice Besnard aurait aimé que Jégo-Quéré s'associe à Intermarché.
 Les Mousquetaires cherchaient alors à s'engager dans le poisson comme ils l'ont fait dans la viande.
 Les contacts sont bons.
 Mais, selon lui, un entrefilet dans la presse spécialisée, dévoilant le rapprochement éventuel, aurait suffi à mettre terme aux négociations.
 Ce n'est que plus tard qu'Intermarché investira dans la pêche.

Le dossier Pescanova
Dès lors, l'armateur se tourne vers le groupe espagnol Pescanova.
 Son récit oscille entre accusation et réserve.
 Jean-Maurice Besnard n'apporte pas de preuve formelle lorsqu'il évoque des « pots-de-vin ».
 Il met sa gouaille légendaire de côté en s'imposant « un devoir de réserve sur la suite des événements ».
Mais il s'interroge toujours : « Pourquoi l'État n'a-t-il jamais demandé à Pescanova de rendre des comptes pour le non-respect de ses engagements ? »
 Vingt ans plus tard les supputations de toutes sortes hantent toujours les quais de Keroman.

Un petit gars de Gâvres, de Keroman au Cercle arctique, éditions Palantines,
 247 pages, cahier photos, 23 €.

Page réalisée le 24.01.2015


 

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z


CONTACT