A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  C

COURTOIS  LOïC
Vannes
 La  Belle ô Moines  (3.2021 )

Edutions Syndey laurent

https://editions-sydney-laurent.fr/

Découverte de l'Auteur par un article de presse

D'après  le journal  Ouest France du 16.03.2021 ;article de Lionel CABIOCH.

L’ancien facteur est devenu homme de lettres
Facteur pendant une trentaine d’années à Vannes,
 Loïc Courtois sort son premier roman.
 Une histoire d’amour interdite où toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé n’est purement pas fortuite.
Pendant plus de 30 ans, Loïc Courtois a arpenté les rues de Vannes pour distribuer le courrier.
 Il s’est mis à l’écriture et sort son premier roman inspiré des rencontres de sa vie d’avant.
 Entretien
 Que raconte votre livre ?
 C’est l’histoire d’une jeune femme prénommée Adèle qui va vivre une histoire d’amour interdite.
 Tomber amoureuse d’un moine
novice n’est pas franchement conseillé voire toléré !
 L’histoire se passe à Arradon et Vannes.
 Il y a beaucoup d’allers et retours sur l’île d’en face, cette sacrée « Belle ô Moines » qui a inspiré le titre du livre.
 C’est une contraction de Belle-Île-en-Mer et de l’Ile-aux-Moines.
Sur cette île, un monastère cistercien se dresse sur une falaise faisant front aux vents et marées.
 Né de leur coup de foudre, un enfant divin va naître. Tout sera fait pour séparer ce couple hors norme.

 

 La suite ?
 C’est justement la quête de la petite Silou pour retrouver son père mis un peu à l’écart du monde réel.

 Quels lieux du pays de Vannes sont évoqués ?
Tout au bout de la cale d’Arradon, il y a L’hôtel des Vénètes, rebaptisé L’hôtel du Soleil Levant.
 On retrouve aussi des lieux cultes où des scènes importantes se déroulent, comme le Ô Riverside en bas de la côte du Vincin… ou encore le Trussac Café, tout au bout de la rue Albert-1 à Vannes…

 Quels sont les personnages bien réels du livre ?
 Beaucoup de gens existent vraiment. Par leurs vrais prénoms, ils apparaissent à tour de rôle. Tous sont Vannetais dans l’âme.
 Les tenanciers des bars et des magasins sont d’authentiques personnages du cru local.
 Mon fils apparaît dedans sous un autre nom, le kiné et la psy aussi. Un jeu de lettres avec les noms et le tour est joué.

 En quoi votre métier de facteur pendant 35 ans vous a inspiré ?
 Mon métier m’a permis de rencontrer des gens de tous horizons.
 Je fus témoin privilégié de la vie des gens, au plus près de leur intimité. Un facteur à l’ancienne quoi !
 Leurs secrets, ils me les confiaient sans pudeur. Je fus ainsi une oreille attentive.
 Il n’y avait plus qu’à romancer le tout et l’idée d’écrire m’est venue.
 Elle a été provoquée par la force de persuasion d’une personne qui connaissait mon amour pour les jeux de mots.

 Pourquoi ne pas avoir écrit un livre sur vos souvenirs professionnels ?
 Ce n’est pas à travers ce livre que je voulais épiloguer sur mon métier de facteur.
 Cette fois, c’est un roman. Un autre, en cours d’écriture, se chargera mieux de l’affaire…
Son titre probable ? . Les petites tribulations d’un timbré ou… 35 ans de trottoirs au compteur .

Où avez-vous exercé ?
 Mon métier commença à Paris Orly début 1980. Je fus nommé à Vannes quatre ans plus tard. J’ai adoré ce métier.
 Même cinq ans après mon arrêt, on me croise, place des Lices et on m’appelle encore facteur ou Loïc bien sûr !
 Que du bonheur.

 Comment êtes-vous tombé dans l’écriture ?
 Des écrits de 6ième dévoilaient déjà une certaine imagination.
 J’étais rêveur. Un poète en herbe. Voilà pourquoi, il y a sans doute beaucoup de poésie dans ce livre.
 Cela rime souvent même sans le vouloir.
J’écris chaque jour un poème et, comme par hasard, dans le roman,
 plus d’un personnage « poétise ».

. Il y a une résonance dans ce livre à travers les « O ». Tous se transforment en Ô ou Ô +, référence au groupe sanguin O
+. 1 834 fautes quand même mais validées par l’éditeur.

 Je reverserai cette année tous mes droits d’auteur à la recherche sur cette maladie. Recueilli par Lionel CABIOCH. , par Loïc Courtois (Éditions Sydney Laurent), 19,90 €. La Belle ô Moines

 Présentation  par l'Éditeur
Théâtre des opérations… le Golfe du Morbihan et ses îles, enfin surtout une… « La belle-ô-moines » !
 Avec des allers-retours incessants entre la terre ferme et ce bijou ô milieu de cet écrin, ô milieu des Ô.
 Il y a cet amour naissant entre deux êtres qui ne devaient pas…
 Il y a cet enfant divin né par accident !
 Il y a ces dix-huit ans d’un long voyage en solitaire, en pleine errance… et cette quête de vérité de la petite Silouane… Silou pour son mentor !
 Elle court, elle court après le vent et les marées, à contre-courant aussi !
 Il y a cette maladie et ses erreurs génétiques pour son plus grand bonheur… et tous ces bons samaritains, tous ces petits méchants et… de pieux amants.
 Il y a des vœux, des serments et des parjures à tout va. Il y a de la vie ordinaire, de l’amour extraordinaire et des tourments !
 Et tout cela dans ce Golfe noyé de mystères et de disparus en mer !
 Quand l’Amour résonne en bord de mer, Ô bord des Ô+ !

 Son site  :https://editions-sydney-laurent.fr/livre/la-belle-o-moines-histoires-do/

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
 Et la Quatrième de couverture...

Description

Fred tenait ce vieil hôtel de famille tout seul depuis, tel un orphelin qui se morfondait sur son sort.
Un hôtel sans étoile où seule la lune lui rendait hommage !… mais uniquement les soirs de pleine lune et par le plus grand des hasards… ce soir de tempête… cette lune était pleine ce dimanche soir !

La façade de son « clandé », comme il aimait le surnommer, était donc éclairée par cet astre lunaire… et pour Fred,
 cette lune était synonyme de désastre ! Fred ne dormait jamais ces nuits-là !
 La lune le ramenait à chaque fois à sa mère et à ses serments !

****
Deux juin 1985 …

L’hôtel du soleil levant était fermé ce jour-là ! Mais il n’y eut jamais autant de monde à y venir… Le parking était bondé.
 Cela dura toute la journée. Un va et vient de recueillement s’instaura et s’éternisa cette nuit-là.

On venait de retrouver le « Quicksilver » d’Yvon… sans Yvon… ô large de l’île Berder… tout ô sud du golfe…
 avec tous les gilets de sauvetage à bord !
Ballotté par ce fort courant de la jument et ses 7 à 8 nœuds en cette époque,
 le pêche-promenade d’Yvon prenant le gîte à bâbord attirait ainsi l’attention de quelques promeneurs en quête de quiétude…
 créant l’inquiétude chez eux !

Prix broché: 19.90€ :" dans toutes les bonnes librairies" et sur les sites spécialisés du web

L'Auteur
Poète à ses heures perdues, cartésien ô yeux des gens... les pieds dans l’Ô,
dans ce golfe avec ses si belles îles qui l’ont vu grandir, crier, chanter et nager entre deux « Ô »
 Du haut de ses 60 printemps, papy pour l’éternité, il étale ses rêves de mots noircis sur de blanches feuilles... ô gré des vents, des marées, et en pleine mer d’aventures...
 pour ses quatre petites progénitures.
 L’auteur écrit cette romance en guise de biographie,  servant à l’occasion de thérapie par ses jeux d’Ô, ses histoires d’Ô+ et tous ses petits jeux de mots !
 Il blanchit sa vie... il voit la vie en bleu, c’est un doux rêveur ! Il voyage, il surfe sur l’Ô...
 et l’Ô rit aussi !

Page réalisée le 4.04.2021

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z