A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  c

COLLECTIF ETEL  AUTREFOIS

Michel Le Leuch, . Michel Perrin et Gregory Nabat ...
Etel

 Etel 1968-1972, d'un port de pèche à un port d'armement (1.9.2105)

Editions Liv'editions
www.liv-editions.com/‎

http://museedesthoniers.fr/boutique/

Annonce de  la sortie du livre:
( Ouest France du 13.7.2015
)

Un quatrième tome sur l'histoire du port d'Étel

« On a fait le plus beau métier du monde », résume Pierre Guéguin,
 marin depuis plus de cinquante ans.
 Tous ne viennent pas de grandes familles de pêcheurs.
 Jean Uby, ancien patron de pêche, est issu d'une génération de paysans.
" J'étais à l'école à Étel et je passais tous les matins devant le port.
 J'étais vraiment attiré par les bateaux et par la mer. »
 À 13 ans, il part naviguer un mois." Un mois malade -. se souvient-il en riant.
Anecdotes et nostalgie
Comme Pierre et Jean, huit patrons de pêche (Albert Mantona, Lucien Tuffigo,
 Jean Tonnerre, Jean Uby, Pierre Guéguin, .Firmin Philippe,
 Alexandre Le Goff et Roger Le Mi¬gnant) ont témoigné dans ce quatrième tome

À l'occasion de la sortie de l'ouvrage Étel 1968-1972: d'un port de pêche à un port d'armement, en septembre 2015,
 quatre marins évoquent leurs souvenirs.

De gauche à droite: Firmin Philippe, Pierre Guéguin, Jean Uby, le fils de Jean Tonnerre et Albert Mantona
 
. Un livre rempli d'anecdotes pleines de nostalgie.
Jean se remémore un accident de bateau.
 Pierre évoque le jour où des scientifiques du British Museum sont venus chercher les espèces rares qu'il avait pêchées.
" J'ai reçu une lettre trois mois plus tard qui disait qu'ils avaient donné mon nom à un poisson dont ils n'avaient pas rerouvé l'origine "
, raconte le marin, avec une pointe d'autodérision.

Le départ d'Étel à Lorient
Le livre évoque aussi les dernières années du port d'Étel.
 À la fin des années 60, les marins tentent de relancer l'activité de leur port."
 On ne pouvait plus vendre à Étel et à Lorient on ne voulait pas vendre notre poisson. "
 C'est l'impasse. Le port ferme en 1972. Le quartier maritime se vide peu à peu.
Près de quatre-vingts chalutiers ont rejoint Lorient.
« Tous les grands patrons sont partis là-bas ",
 explique
Michel Le Leuch, président du Musée des thoniers d'Étel.
 Mais certains sont ,partis encore plus loin.
 C'est le cas de Pierre Guéguin. « Je suis parti pour être capitaine d'armement en Afrique, puis au Pérou et en Indonésie. "
 Si certains sont aujourd'hui à la retraite, lui, navigue toujours. « Je me suis levé à 4 h 15 ce rnatin.»

Ce livre est le quatrième de la série sur le port d'Étel.
 Un cinquième est « en cours de réflexion ", explique Michel Le Leuch. qii pourrait retranscrire des témoignages de femmes de marins.
 de Lise ABOU MANSOUR.


Présentation par l'Editeur
www.liv-editions.com/‎

 Après dix années de prospérité au sortir de la guerre, le port de pêche d’Étel entame sa mutation.
 Les armements étellois, après une tentative de relance, se tournent vers l’Afrique et le thon rouge.
 La pêche prend ses quartiers à Lorient.
 Les chalutiers industriels
s’imposent.
 Ce vaste sujet ne pouvait être traités dans les ouvrages précédents. De même, la vie rurale méritait voix au chapitre au vu des fortes interactions entre le monde de la mer et la paysannerie locale.
 Cet ouvrage est le quatrième réalisé par l'association Autrefois Étel
224 pages - 30 €

 

Autres renseignements sur les auteurs et leurs ouvrages précédents
Prochain ouvrage annoncé   


Page réalisée le 31.10.2015 et actualisée le 14.04.2018

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z