A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  D

 DEVOIS MARIE
PEINDRE N'EST PAS TUER ( 9.07.2018)

Saint-Philibert:
Éditions.Cohen&cohen
http://www.cohen-cohen.fr/

Présentation sur le site Amazon

https://www.amazon.fr/Peindre-nest-tuer-Marie-Devois/dp/2367490511/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1531464896&sr=1-1&keywords=devois+marie

Max, condamné à 3 ans d'emprisonnement,
 obtient le premier prix d'une exposition de peinture organisée par la Pénitentiaire.
 Le succès remporté par son Portrait, inspiré d'une toile de Modigliani,
 va lui souffler l'idée d'une activité plus lucrative.
 Mais un message posthume du "Boucher du Val d'Oise" va changer la donne et
 nous entraîner jusque dans le Paris des années 1920.
De nos jours. À Paris et en banlieue.
Max, condamné à trois ans d'emprisonnement pour une série de cambriolages,
 quitte la maison d'arrêt du Val d'Oise avec pour tout bagage un sac rempli de cahiers et
 une farouche envie de commencer une nouvelle vie.
Pendant sa détention,
 il a obtenu le premier prix d'une exposition de peinture organisée par la Pénitentiaire.
 Le succès remporté par son Portrait de Jeanne Hébuterne,
 inspiré d'une toile d'Amedeo Modigliani,
 va lui souffler l'idée d'une activité plus lucrative que le travail qu'on lui offre afin de prouver qu'il peut reprendre place dans la société.
Parce que rien ne s'efface, parce qu'il sait qu'il ne retrouvera jamais plus son rang,
 il expérimente dès sa sortie le mode de réinsertion inédit et
 tout aussi original que rentable qu'il s'est inventé tout en travaillant
 comme homme d'entretien avec son ex codétenu Robert dans un immeuble parisien.
Le système fonctionne sans heurts

 jusqu'au jour où Max reçoit l'étrange message posthume d'un criminel surnommé en son temps " Le boucher du Val d'Oise".
Hasard ou coïncidence, le courrier lui parvient au moment où paraît un surprenant article de presse
rapportant l'histoire du legs d'une toile inestimable à un héritier dont personne ne trouve trace
 Intrigué par un détail commun aux deux écrits, Max va parvenir à faire rouvrir un dossier vieux de quarante ans.
Max et Robert, deux hommes issus de milieux sociaux très différents, tous les deux malmenés par la vie,
 rapprochés par leur condition de sortants de prison, vont nous entraîner jusque dans le Paris des années 1920,
 à la recherche d'indices qui permettront d'élucider une affaire qui ne l'avait jamais vraiment été.

Prix: 21€  (Chez l'Editeur, " dans toutes les bonnes librairies" et sur les sites spécialisés du web)

Article paru à la sortie de son ouvrage 
Pour Marie Devois, Peindre n’est pas tue
 L’auteure.
 Après plusieurs nouvelles, c’est la rencontre avec les éditeurs Cohen & Cohen qui l’a fait entrer dans le roman noir.
 Aux côtés des auteurs de polars qui plongent leur plume dans le monde de la peinture
, tel Jo Nesbö (Rubens) ou Alex Connor (Rembrandt),
 une écrivaine morbihannaise s’est taillé une vraie réputation chez les libraires.
Ses ouvrages
 Après avoir exploré, côté intrigue, les œuvres de Turner, Gaughin, Van Gogh et Vélasquez,
c’est Modigliani qui est au centre de son dernier opus, Peindre n’est pas tuer,
aux éditions ArtNoir, qui vient tout juste de paraître
 Enfant, Marie Devois, arpentait déjà les ateliers d’artistes du quartier de Montparnasse,
 et c’est donc tout naturellement qu’elle a retrouvé ses chemins de traverse pour y loger l’intrigue de son nouveau thriller
Son dernier né
. « J’ai poussé des portes des lieux où Modigliani a travaillé.
 Ce Toscan est arrivé en France au début du XX siècle. Il est malheureusement décédé très jeune, à 36 ans. »
Avec sa muse, Jeanne Hébuterne, c’est dans le quartier du XIV arrondissement parisien qu’il va créer peintures et sculptures.
 « L’histoire est une recherche d’un tableau de Modigliani par deux ex-taulards.
La question est de savoir si cette œuvre existe… ou pas. »
 Le monde carcéral apparaît également en toile de fond dans l’histoire de Marie Devois ;
 un autre monde qu’elle explore avec justesse, et pour cause, car dans une autre vie elle a été avocate,
 déléguée du procureur et enseignante de droit pénal.
 En octobre,
 la romancière retrouvera la capitale en qualité de présidente du jury de la nouvelle pour adulte et enfant, au salon Paris Polar.

D'après l'article du journal Ouest France du 22.08.2018

Le " BONUS  Dédicace"

MARIE DEVOIS

en dédicace le MARDI 31 juillert 2018
( un jour de marché)

 
à la librairie du Golfe:http://www.librairiedugolfe.fr/

 à Locmariaquer ( 56740)
(   En savoir plus  sur cette Commune 
au bord du Golfe du Morbihan
    )

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
" Très attentive aux dires de son interlocutrice"

Autres renseignements sur l'auteur et ses ouvrages précédents  

Page réalisée le 13.07.2018  et actualisée le 22 août 2018



CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z