A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  F

 FOURIER  CLAIRE
Paris - Carnac

Radieuse Une croisière en Adriatique  (2.06.2016)
  Editions de la Différence

https://www.ladifference.fr/

Présentation  par l'Editeur

Que se passe-t-il sur ces bateaux qui sillonnent les mers avec des passagers tellement divers, tous désireux de voir du pays ?
 Claire Fourier, à qui une croisière a été offerte sur le navire d’une compagnie de luxe
 en guise de récompense pour un livre primé, nous fait le récit de son périple en Adriatique,
 le long des côtes dalmates.

D’abord déboussolée par le luxe régnant à bord, Claire Fourier s’adapte,
 ouvre grand les mirettes, observe, écoute, veut tout ressentir.
 Elle note.
 Les paysages variant au fil des jours et des heures,
 les croisiéristes joyeux ou faisant semblant de l’être, les Croates rugueux comme leur langue, un conférencier qui la bouleverse en parlant de sa Yougoslavie bien-aimée,
 une guide étourdissante, les masses bigarrées dans les rues, la paix des cloîtres,
 des musées, et la vie somptueuse à bord de l’étonnant navire.
 Elle s’énerve, s’enchante, grogne, sourit.
 La voyageuse s’attendrit sur la ménagerie humaine qui lui paraît plus en déroute qu’en route.

Voici, plein de sagesse et de drôlerie,
 un livre où l’on retrouve la sensibilité aiguë de Claire Fourier et,
 dans la langue qu’on lui connaît, enlevée, précise, frappée, le don qu’elle a de percevoir l’immense dans l’infime.
 Bon voyage !
Editions de la Différence: Prix 17€

Présentation  dans Livr Hebdo
Une barbare en Croatie
Claire Fourier, atrabilaire mystique embarquée dans une croisière de luxe.
 Savoureux.
 Dès le départ, ça commence mal.
 Claire Fourier, en guise de prix pour l'un de ses livres, a gagné une croisière de luxe, sur un fort beau navire et
non point l'un de ces monstrueux HLM aquatiques qui défigurent Venise.
 Entre autres.
 Huit jours de farniente et de visites en Adriatique, de quoi réjouir tout écrivain.
 Pas elle, qui se définit comme « une atrabilaire », une râleuse ui traîne sa mélancolie comme un boulet.
 Au passage, on décernera à son mari, le très discret Pierre, qui la supporte et
 la remet à sa place lorsqu'elle pousse le bouchon un peu loin, le prix de camaraderie.
Notre amie est bretonne.
 Une « femme du Nord » qui déteste le soleil, et la mer « plate et bleue », sans parler des hordes de touristes
 ce qu'on peut comprendre.
 On se demande donc ce qu'elle est venue faire dans cette galère, alors que, mystique
(« Je suis la glaneuse de:Dieu », dit-elle à un moment),
 elle rêve de faire une retraite dans une abbaye,
  où elle s'est visiblement épanouie. La frugalité plutôt que le luxe, pourquoi pas ?
 D'ailleurs, à chaque étape, lorsqu'elle ne reste pas dans sa cabine à lire :
Michaux, Un barbare en Asie, Melville (dont elle est « amoureuse dingue »), Moby Dick, ou Thomas Mann, La montagne magique,
 elle se précipite dans toutes les églises, tous les couvents, tous les cloîtres possibles.
 Par exemple, à Dubrovnik, l'ancienne Raguse, elle retourne deux fois visiter le cloître franciscain (médiéval),
 le cloître dominicain (Renaissance), ainsi que leurs musées, et s'extasie devant chaque Christ crucifié qu'elle découvre,
 notamment sur la façon dont les différents artistes ont peint le tissu qui lui ceint les reins
.Il y a chez Claire Fourier de la précieuse ridicule, avec des formules à l'emporte-pièce discutables
(comparée à Venise, la Croatie est « tragique », « si barbare, si peu sociable >), mais aussi une vraie érudition,
 notamment sur l'histoire de l'ancienne Dalmatie, qui donna à Rome un empereur, Dioclétien.
 Grâce à la conférence, un soir, du vieil Anto, on en apprend également beaucoup sur l'histoire tumultueuse du pays,
 des Romains à nos jours, avec un point de vue tout à fait juste sur le réveil des nationalismes dans les Balkans,
 à la suite de l'effondrement du communisme.
 Fort bien écrit, Radieuse est un anti-récit de voyage savoureux, où la narratrice laisse libre cours à son caractère
 ses opinions, sa culture.
Elle sait aussi s'y moquer d'elle-même. Michaux aurait aimé cette barbare.

Article de Jean-Claude Perrier


 


Autres renseignements sur l'auteur et ses ouvrages précédents 

LIEN(S) à consulter au besoin:
U
ne etude de ses ouvrages

 par Pierre Perrin, note du 24 mai parue sur La Cause littéraire le 16 juin 2016
http://lefraisregard.free.fr/fouradieuse.php

Une chronique de Nadine Doyen
https://traversees.wordpress.com/2016/06/03/claire-fourier-radieuse-une-croisiere-en-adriatique-recit-editions-de-la-difference-224-pages-17e/



Page réalisée le 27.08.2016


CONTACT 

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z