A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  G

   GLOAGUEN   PHILLIPE
Muzillac
Au fil des côtes de Bretagne (2013)
  Editions Locus Pocus


Aux séances de dédicaces en  mai 2013:

Article de Ouest France du 4.5.2013
Même militaire, il a toujours peint sa Bretagne .
Philippe Gloaguen, aujourd'hui à la retraite à Muzillac,
 édite un beau livre de 96 pages d'aquarelles de la côte,
 dont celle du Morbihan. A découvrir notamment lors de la Semaine du Golfe à Vannes.

L'histoire
« J'ai toujours été plus à l'aise avec les pinceaux qu'avec la matraque ! »,

 Philippe Gloaguen n'a jamais cessé de peindre depuis l'âge de 8 ans,
depuis ses premiers coups de crayons à Audierne ou Morlaix
, d'où il est originaire.
Jamais, en trente ans de carrière dans la gendarmerie.
 Jamais, même parachutiste.
Même en mission de maintien de l'ordre au Liban, en Afrique,
 en Calédonie, en Corse...

« J'ai peint, même si ce n'était pas toujours bien vu de mes supérieurs ou
 de mes collègues d'être artiste, d'avoir cette sensibilité.
 Mais il me fallait deux à trois semaines avant d'être inspiré. Alors que la Bretagne... Elle vit en moi. Ça part tout seul. »

Et cela saute aux yeux quand on plonge dans les quatre-vingt-quinze aquarelles réalisées pour son premier livre.
 Au fil des côtes de Bretagne. S'il maîtrise la technique du dessin
, ses créations ont ce petit supplément d'âme que la liberté d'interprétation offre.
 « Je laisse ma sensibilité me guider. Reproduire fidèlement ce que je vois n'est pas mon truc. »

Pas des cartes postales
A découvrir, cette aquarelle de Sauzon à Belle-Ile :
 le peintre n'est pas tombé dans l'écueil de faire une carte postale avec l'eau cristalline, les bateaux et les maisons colorés.
Le premier plan, « le plus difficile à peindre avec le ciel », est très présent, gris-bleu
 « avec ses quinze couches de peinture » permettant au quai de se détacher.
Les maisons sont stylisées et pourtant l'atmosphère est enveloppante.

Membre de la Société de Bretagne des aquarellistes, Philippe Gloaguen travaille dur,
explore son art comme dernièrement avec un maître australien.
L'aquarelliste s'est lancé dans l'aventure de l'édition par l'intermédiaire d'un ami photograveur de Quimperlé.
 L'éditeur de Locus Pocus a dit banco.
 Lui voulait « laisser une trace, avoir une certaine reconnaissance alors que je vends très bien mes oeuvres depuis dix ans ».

Au fil des côtes de Bretagne est un beau voyage de Cancale à l'île Grande ; de Ouessant au Guilvinec ;
 de Port-Louis à Boëdic. Philippe Gloaguen en prépare d'autres :
 « Sur les îles de Bretagne. Je pars ce week-end à Groix, Houat, Hoëdic faire des photos pour ensuite les travailler. »

Il projette aussi de faire un livre sur les paysages bretons « intérieurs et extérieurs ».
 Et un autre sur la gendarmerie.
« En trente ans de carrière, je n'ai cessé de faire des portraits. » Avec sensibilité, toujours.

 Article d' Isabelle JOHANCIK.

Près de 80 ports bretons sont représentés :
 Saint-Malo, Dinan, Saint-Brieuc, Binic, Paimpol, Bréhat, Carantec, Roscoff, l'aber Ildut, Porspoder, Le Conquet, Ouessant,
Crozon, Le Guilvinec, Île de Sein, Lesconil, L'Île-Tudy, Pont-l’Abbé, Sainte-Marine, Cap Coz, Doélan, Port-Louis, Gâvres,
 rivière d’Auray, Saint-Cado, Saint-Goustan, pointe d'Arradon, La Trinité-sur-mer, Locmariaquer, presqu’Ile de Rhuys,
 Kerrolet Brillac, Damgan, pointe de Penerf, Billiers, pointe de Billiers, phare de Pen Lann, La Roche-Bernard, Piriac,
 Le Croisic, Batz-sur-mer, Le Pouliguen

 

Biographie 
 

De l' Editeur
Philippe Gloaguen, né en 1961, est d'origine bretonne.
 Il a commencé la peinture en 1985 à Bourgouin Jallieu à la suite d'une rencontre
avec un artiste local confirmé «Patrick Chanoz »,
 cette première expérience, lui a permis de faire ses premiers pas
 dans cette technique très
particulière et exigeante qu'est L' AQUARELLE .
Militaire de carrière
dans la gendarmerie, cette rencontre avec l'aquarelle devient vite une passion,
 un besoin quotidien, car
 «si la gendarmerie m'a apporté la rigueur, l'aquarelle ma apporté la sérénité».
Désormais dès qu'il a un moment, il sort son carnet et
sa boite d'aquarelle, pour saisir des lieux, des gens
 «qui ne voyaient pas toujours la peinture là où se trouvait un uniforme de gendarmerie».

d'après photo Ouest France
du 4.5.2013

 .

Une façon pour lui de rentrer dans sa bulle, dans un univers autre que celui des armes.
Il apprend à regarder les choses, la vie quotidienne, les paysages qui changent au gré des saisons,
 à découvrir comment une expression, un regard suffit pour mettre en place une aquarelle sur le papier.
 Mais la véritable rencontre, celle qui va faire évoluer son travail, c'est quand, en 1996,
 il suit un stage dirigé par Jacques Noury, Maître aquarelliste à Tours.
 « Il m'a donné un sacré coup de pouce et libéré ma peinture.».
Il habite aujourd'hui à Muzillac dans le Morbihan



CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z