A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  G

 GUENNAN    JEAN-NOEL
Auray
Chemin de Traverse
( 2015 ?)
  Editions ?
http://librairieaureole.fr/
Compte d'auteur ? jnguennan@mac.com
Article paru à la sortie de son ouvrage

D'après  le journal Ouest France du 18.12.2015 de Patrick  Certain
Jean-Noël Guennan, le marcheur devient écrivain

 Après un blog et un film, Jean-Noël Guennan publie aujourd'hui un livre sur sa marche de Vannes à Rome.
En 2010, il avait parcouru 2 500 km à pied, de Vannes à Rome.
 Cinq ans plus tard, il prend la plume pour publier un livre racontant ses rencontres sur le chemin de la ville éternelle.

Portrait
Pour qui aime la randonnée, le périple à pied réalisé en solitaire par Jean-Noël Guennan, à l'automne 2010, entre Vannes et Rome, relevait d'un défi aux allures d'exploit.
 C'est la raison pour laquelle nous l'avions d'ailleurs suivi dans ces colonnes,
 par l'intermédiaire d'une chronique régulière, tout au long de ces 2 500 km et
 durant quatre mois.
 Cinq ans plus tard, ce Vannetais s'est remis sur ce même itinéraire, en publiant aujourd'hui un livre intitulé Chemin de traverse.
Nourri de rencontres
Il y avait d'abord eu ce blog croustillant de rencontres et d'anecdotes que ce marcheur avait tenu au jour le jour pendant son voyage. Puis ce fut, en 2012, la réalisation d'un film résumant, en 35 minutes, des journées de bonheur mais aussi de galère.
 « Ce livre est la continuité d'une aventure parmi les plus belles de ma vie.
 J'avais besoin de partager, de transmettre, de laisser une mémoire.
Cette longue marche a déclenché chez moi l'envie d'écrire
. Il m'a fallu du temps pour le mettre en forme, mais il était déjà dans ma tête dès la fin de mon périple, sur la place Saint-Pierre à Rome »,
 raconte Jean-Noël Guennan.
« L'envie de raconter de belles rencontres et donner le goût de la marche, sans avoir forcément le talent d'un écrivain »,
 a animé cet homme, nourri des écrits et aussi des marches de Robert Louis Stevenson et Jacques Lacarrière.
 « Même si aujourd'hui je continue de randonner, la boucle est bouclée avec ce livre.
 Au cours de ce périple, j'ai appris à me connaître ; avec ces écrits c'est un peu la même chose. »
 Grâce aussi à la complicité de sa compagne Laurence, qui a nourri le blog à distance,
 qui l'a rejoint sur certaines parties du parcours, et a su le soutenir dans les moments difficiles et lors de cette écriture.

« On n'en sort pas indemne »
Pour autant, Jean-Noël Guennan n'a pas voulu tomber dans le nombrilisme d'un carnet de voyage très personnel
. Ses belles rencontres, qui l'ont marqué entre Vannes et Rome, sont d'abord le point d'ancrage pour une découverte des régions traversées, pour narrer des histoires de la France et de l'Italie, pour donner envie un jour de prendre aussi son propre sac à dos.
Mais attention, une telle démarche n'est pas forcément synonyme d'une partie de plaisir.
 « On ne part pas aussi longtemps sans subir quelques transformations au plus profond de son être. On n'en sort pas indemne »,
écrit ce marcheur sans doute idéaliste, rêveur et jusqu'au-boutiste.
 Mais ses pages nous confirment surtout qu'il est un homme entier, amoureux de rencontres. Car sa marche solitaire vers Rome n'a surtout pas été un pèlerinage en ermite.

Chemin de traverse, par Jean-Noël Guennan, 15 €, vente directe au 06 61 17 16 51
Courriel :jnguennan@mac.com

 


La quatrième de couverture:

« Jean-Noël Guennan est né à Vannes le 16 décembre 1950.
 Originaire de la presqu’île de Rhuys, ce touche-à-tout insatiable est aujourd’hui retraité après avoir créé et dirigé des entreprises dans des domaines très variés, dès l’âge de 21 ans.
A 53 ans, après une opération du dos, il découvre le plaisir de la marche. Plus rien, dès lors, ne l’arrête.
En 12 ans, il parcourt plus de 15 000 kilomètres, sillonne la Bretagne,
 notamment les monts d’Arrée qu’il parcourt en tous sens, la Corse, le sentier cathare et le chemin de Stevenson…
Mais surtout, il vit une véritable révélation en effectuant son premier grand voyage vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

Galvanisé par cette expérience, il fait ensuite le pari fou de relier Vannes à Rome.
 C’est ainsi qu’en 2014, après 4 mois de marche solitaire, il boucle un périple de 2 400 kilomètres.

Nourri de récits de voyage et inspiré par les écrivains marcheurs tels que Robert Stevenson, Jacques Lanzmann, Jacques Lacarrière, Sylvain Tesson et Hervé Bellec,
 il entreprend alors de raconter à son tour sa dernière aventure.
Son récit, teinté d’humour et joliment illustré par l’artiste vannetais Darfeuille, accompagne le lecteur sur la route qui sépare la cité vénète de la capitale romaine, dans un livre éclairé de références historiques.
Jamais Jean-Noël n’oserait se comparer aux grands auteurs du genre, mais il partage ici, en toute simplicité, la passion qui l’anime et retrace les différentes étapes de son voyage.
 Une façon pour lui de remercier les 36 000 blogueurs qui ont suivi son aventure et
 de célébrer la vie qui lui a offert de réaliser un rêve.


 


Page réalisée le 27.01.2016



CONTACT  

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z