A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  G

   GOURONG  LUCIEN
Groix

A  table !  Balade culinaire en Bretagne (11.2019)
  Editions La Nouvelle Bleue
sur Facebook

Découverte de l'Auteur par un article de presse

Site de l'Auteur  : http://www.luciengourong.com/site/?cat=2

D'après  le journal Le Télégramme du 22.11.2019.Article de Sophie Prévost

Concocté avec onze chefs bretons, le livre « A table ! »  éclaire 40 recettes
 du pays de Lorient, grâce aux mots du conteur groisillon Lucien Gourong.
 Voici sept bonnes raisons de le savourer.

1- Il y a du goût dedans
Les 40 recettes présentées dans le joli et maniable ouvrage « À table ! » respirent la Bretagne et le pays de Lorient.
 La cotriade gâvraise, le friko kaol (cassoulet) lorientais,
 le rôti de lotte au pâté Hénaff ou le « kouign pod de Meumée Madeleine »
 embaument les 252 pages rien qu’à les regarder
. La bonne idée : avoir mis autour d’une même table des chefs et professionnels du territoire et puis Charlotte, l’épouse de l’auteur Lucien Gourong.
Les premiers ont mis de la gastronomie sur les produits du terroir.
 La deuxième s’est dévouée sur les recettes traditionnelles.
 « C’est une cuisinière hors pair, elle fait le meilleur ragoût de morgad de la création ! », rigole le conteur aux 77 printemps.

2 -  La recette est collective
Un éditeur lanestérien (Jean-Benoît Beven et La Nouvelle Bleue), un photographe alréen (Xavier Dubois),
 onze chefs (Patrice Gahinet de l’Avel Vor à Port-Louis, Nathalie Beauvais du Jardin gourmand à Lorient,
 Jean-Louis Farjot et Le Cinquante à Groix), deux pâtissiers (le scorvipontain Philippe Drapper et
 le lorientais Pièr Marie Le Moigno), huit artisans producteurs et un boulanger (Marc Le Dorse à Lorient) :
 ce sont les ingrédients mis en bouche et en mots dans cette nouvelle recette encore jamais réalisée.
 Le liant ? La gouaille groisillonne de Lucien Gourong !
 « C’est la fine fleur des bouches garnies lorientaises que l’on retrouve ici », assure l’intéressé.
« Ce livre reflète une histoire de partage et de solidarité, se félicite le photographe Xavier Dubois.

3 -  « Il faut s’engourmander ! »
« J’adore raconter des histoires autour de la gourmandise. C’est mon côté rabelaisien », détaille Lucien Gourong.
« Tout le monde a en tête des souvenirs culinaires d’une grand-mère. C’est le dernier domaine de la pure oralité.
 Quand je parle de bouffe, les gens m’écoutent et ils ont faim !
 Moi je dis : continuons à nous engourmander de tout. D’un bon plat, du vin, du plaisir de vivre ».

4  - Quarante ans qu’il collecte
 « Ce livre exhume une toute petite partie des 5 000 recettes que je collecte depuis quarante ans, en Bretagne et ailleurs », détaille le « passeur de mémoire culinaire »
. Et d’évoquer la fameuse « palette de mets locaux honorés sans vergogne », à travers cette nouvelle édition :
 le gâteau breton né à Port-Louis, le friko kaol à la charcuterie artisanale de Plouay, le chou de Lorient, la carotte de Plouhinec,
 la patate de Groix ou de Caudan, les huîtres de la ria d’Etel, le far de blé noir de la vallée du Blavet.
 Ça sent le vécu :
 « Je suis trop anarchique et bordélique pour être bon en cuisine. Mais j’ai un bon palais, depuis ma plus tendre enfance,
dit Lucien Gourong. Je le dois aux talents de ma Meumée Marie-Ange ».

5 -  Des histoires en dédicaces
Une dizaine de dédicaces sont annoncées. Elles se feront, pour certaines, en mangeant ou en contant.
 Un avant-goût a déjà été donné à Lorient lundi 18 novembre 2019.
Avec un truculent « Mange ta soupe ! »
 qui a fait revivre le rituel de la soupe du pot-au-feu du samedi soir sur l’île de Groix. Impayable !

6 -  On savoure avec Charlotte
Ce livre est aussi un bel hommage du conteur à sa femme Charlotte, qui égrène ses conseils de cuisinière
 « de tous les jours » au fil des pages.
 « D’abord elle a beaucoup retenu de son père, cuisinier sur les thoniers de Groix,
 avec lequel elle a appris à faire la cotriade aux pommes de terre en bleu de chauffe ou
 la soupe d’aiguillette dont je continue, après 55 ans de mariage, à me délecter », écrit l’auteur.
 « De sa mère, elle a conservé l’art de révéler les sucs des ragoûts et des frikos
. Ah ! le tacaud ou le merlan de la belle-mère noyé dans le beurre »
. Une délicieuse déclaration d’amour, nichée page 99.

7 - Ce n’est que le début
Après 18 mois de travail, Jean-Benoît Beven, Lucien Gourong et Xavier Dubois ont déjà une autre aventure en tête.
 « Écrire un autre bel opus sur les recettes des îles bretonnes », résument les intéressés.
 Pour le conteur, « La cuisine est un fonds inépuisable, dont je ne serai jamais rassasié ! »

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Prix:  24€

Connaissance de l'Auteur et de ses ouvrages précédents 

 En  quelques  dates

11 octobre 1943
Naissance sur l’île de Groix, dans une famille de marins.

1972
Ouvre avec sa femme, pendant dix ans, l’auberge cabaret le « Klos an Douet » à Merlevenez.

1984
Commence à écrire des contes spectacles et chansons faisant l’apologie du bien-manger.

1997 à 2006  :Participe chaque année au festival « Étonnants voyageurs ».

Mars 2016  :Met un point final à sa carrière de conteur, avec un spectacle de clôture à l’Océanis.

Novembre 2019  :Sort « A table ! » aux éditions La Nouvelle Bleue. Les premières dédicaces ont lieu à la médiathèque de Ploemeur et à la Fnac de Lorient, ce samedi 23 novembre, à 15 h et de 17 h 30 à 19h
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Bibliographie
 à la page http://www.luciengourong.com/site/?cat=6  où sont catalogués 9 ouvrages
et au besoin lire un large extrait (10 chapitres ) des  " Mémoires de mon père "
http://www.luciengourong.com/site/?cat=14


Page réalisée le 20.12.2019

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z