A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  G

    GUILLOT  JEAN  
Elven


Révolution et chouannerie en Morbihan (20.05.2014)

Editions Montagnes noires
http://edmontagnesnoires.weebly.com/-histoire.html

Présentation  par l'Editeur

Cet ouvrage n’est pas seulement l’histoire de la chouannerie,
 mais aussi, celle de la Révolution ;
 des persécutions religieuses au culte de la déesse Raison, de Prieur de la Marne,
 au préfet Jullien, de l’opération de Pont-de-Buis à la bataille du Loch,
 des combats de Quiberon à l’odyssée de l’armée « Rouge ».

 L’auteur raconte ici toutes les péripéties de la guerre civile où la vérité a parfois du mal à surgir, entre manipulation jacobine et légendes blanches.

Le lecteur sera souvent guidé, dans son périple, par trois petits paysans bretons,
qui à l’âge adulte participèrent aux événements et rédigèrent leurs mémoires.
 Les anecdotes sont nombreuses ;
 certaines sont souriantes dans une période qui ne l’était guère.


 Prix :21,50 €

 


Résumé

Sur le site:
http://www.e-leclerc.com/espace+culturel/produit/r%C3%A9volution-et-chouannerie-en-morbihan-1789-1804,24670834/

Révolution et chouannerie en Morbihan (1789-1804)
 Le 13 janvier 1791, 1 500 paysans des communes voisines de Vannes se heurtent aux portes de la ville à 1 300 soldats bien armés.
 Il y aura quelques morts chez les émeutiers et la lutte est désormais ouverte entre la minorité révolutionnaire, citadine et bourgeoise,
 et le peuple des campagnes défenseur de son clergé et de son roi.
 L'histoire de ce département devient alors une longue suite d'embuscades, de meurtres, d'affontements armés et d'arrestations.

 En mars 1793, on se bat partout, à Vannes, Pontivy, La Roche-Bernard, Rochefort-en-Terre..
.
 En juillet 1795, des milliers de paysans et de chouans se pressent, à Carnac, pour accueillir une armée royaliste qui débarque,
mais l'opération est un échec sanglant qui se solde avec plus de 6 000 prisonniers, dont 748 seront fusillés.

 Mais la chouannerie va sortir encore plus forte de ce désastre, au point que l'histoire va oublier très vite les noms des notables républicains enrichis par la vente des biens nationaux
 pour ne conserver que ceux des chefs de la chouannerie : Georges Cadoudal, Pierre Guillemot, Jean Jan, de Tinténiac, de Lantivy, Jean Rohu, Sol de Grisolles, Hermely, Gambert, Saint Régent, Le Paige de Bar,
 et des centaines d'autres qu'ils soient des paysans ou des déserteurs, des saints laïcs ou des personnages picaresques,
 dont on racontera pendant près de deux siècles les exploits légendaires, le soir à la veillée.
 


Article paru à l'occasion de dédicaces
D'après  le journal Ouest France du 21.12.2013
Jean Guillot, résidant à Elven, est historien de formation universitaire et commissaire divisionnaire de la Police nationale (ER).

Il présente ici son cinquième ouvrage d’histoire régionale réalisé après trois années de recherches.

Situées en plein coeur de la Bretagne, les éditions des Montagnes noires
 éditent principalement des ouvrages sur le patrimoine Breton, des livres d’histoire locale,
des romans ou récits historiques ainsi que des biographies


Connaissance de l'Auteur et de  ses ouvrages précédents    

Page réalisée le 20.02.2016

CONTACT
 

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z