A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  G

    GUILLOT JEAN
Vannes

Le juge et le chouan (07.2019)

Editions Montagnes noires
http://edmontagnesnoires.weebly.com/-histoire.html

 Découverte d'un nouvel ouvrage de l'Auteur par un article de presse

D'après l'article du journal Ouest France du 6.08.2019 de  Mélanie BÉCOGNÉE

Il raconte les chouans face à la justice
 Dans Le juge et le chouan, le Vannetais Jean Guillot retrace l’histoire par le prisme des archives judiciaires.
Trois questions à… Jean Guillot,
 historien et ancien commissaire divisionnaire de la police nationale.
 Il a écrit un huitième ouvrage sur la chouannerie, Le juge et le chouan.

 Comment est née votre passion pour l’histoire de la chouannerie bretonne ?
 Historien de formation, j’ai découvert  en 2007 aux archives départementales un fonds documentaire sur la Révolution française.
 Un fonds très conséquent de douze tonnes de papiers.
 Ces archives ont été mal utilisées après le début du XX siècle.
 Je l’ai trouvé fortuitement et cela m’a donné l’idée d’un premier livre.
 Mais, j’étais loin d’avoir tout exploité, et aujourd’hui, c’est le huitième ouvrage.

 Dans ce livre, vous partez des archives judiciaires pour raconter les chouans devant la justice. Pourquoi ce choix ?
 Les historiens se sont beaucoup intéressés aux chefs, mais peu aux anonymes.
 J’avais identifié plus de 600 dossiers de condamnations de chouans.

 J’ai donc demandé à des membres de l’Association Pierre-Guillemot s’ils voulaient bien m’aider à travailler dessus.
 Nous avons identifié quelques dossiers intéressants. Ce n’en est pas un compte rendu. Ce serait illisible !
 Nous avons davantage cherché les faits que les jugements et les procès. Il fallait que ce soit narratif et facile à lire.

Qu’est-ce qui fait la particularité de la chouannerie dans le Morbihan ?
 De tous les départements bretons, c’est celui où il y a eu le plus de chouans.
 Le Finistère a démarré fort, mais ça n’a pas duré longtemps.
 Ce fut aussi très important dans ce qu’on appelait alors les Côtes-du-Nord.
La chouannerie a explosé partout dans le Morbihan.
 Il y a eu jusqu’à cinq divisions de chouans, dont la plus importante, celle de Pierre Guillemot.

, De Jean Guillot, avec l’association Pierre-Guillemot. Éditions des Montagnes noires,
Prix: 18€50  (Chez l'Editeur, " dans toutes les bonnes librairies" et sur les sites spécialisés du web)


Résumé de l'Editeur

Sur le site https://edmontagnesnoires.weebly.com/

Ce livre écrit par Jean Guillot, aidé dans ses recherches par des membres de l’Association Pierre Guillemot
propose une histoire de la Chouannerie racontée à partir des archives judiciaires.
 Elle est consacrée plus particulièrement à la Chouannerie dans le Morbihan,
 avec ses prolongements dans les Côtes-du-Nord et le Finistère.
 La documentation est abondante et l’auteur a sélectionné plusieurs centaines de dossiers de chouans ce qui permet de raconter des anecdotes inconnues sur la Chouannerie et de faire la connaissance des « sans-grades » du mouvement insurrectionnel,
démarche originale de l’historien, qui permet de mieux appréhender l’état d’esprit des chouans et
 le fonctionnement du mouvement.
L’auteur aborde également des thèmes nouveaux :
 le rôle des femmes dans la Chouannerie, la diffusion des faux assignats, le rôle des commissions militaires et
 du tribunal criminel,
 un panorama assez riche de ceux qui jugèrent ces paysans en révolte et qui étaient des bourgeois nantis. 


Connaissance de l'Auteur et de  ses ouvrages précédents  
 

Page réalisée le 13.08.2019

CONTACT
 

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z