A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE     L

LEFEUVRE  iVANKA
Le  Bono 
Migration 1982 (2014 ?)
Éditions Academia, 2014 à Prague
www.academia.cz

   


Article de presse
D'après  le journal Le Télégramme du 2.03.2014 d'Annie Forest
Ivanka Lefeuvre a écrit « Migrace 1982 » en tchèque.
 Mais elle ne désespère pas de voir son livre traduit en français.
 Tout dépend de l'accueil qui lui sera réservé en Tchéquie, où elle est partie le présenter, et de l'intérêt d'un éditeur..
 Ecrivain d'origine tchèque installée au Bono, Ivanka Lefeuvre a écrit « Migrace 1982 »

En résumé
. Un ouvrage où elle retrace l'année 1982, année où cette militante des droits de l'Homme a été contrainte de s'exiler en France.
C'est au Bono, où elle réside depuis six ans, qu'Ivanka Lefeuvre a rédigé, entre mai 2010 et décembre 2012, « Migrace1982 »
 (« Migration1982 » en français).
 Un livre de 300 pages, illustré de photos d'époque et de copies de documents originaux, où elle livre un an de sa vie :
 l'année 1982. Ivanka Lefeuvre parle d'un temps pas si lointain que ça.
 Le mur de Berlin n'est pas encore tombé.
 Derrière le rideau de fer, l'URSS (Union des républiques socialistes soviétiques) est toute puissante.

Quelques Dates
 En 1971, Ivanka, étudiante en cinquième année de psycho, passera six mois en prison pour une distribution de tracts.
 Pour gagner sa vie, elle devient danseuse dans un cabaret. La machine policière est lancée
. Malgré quelques soupçons, elle ne verra jamais ses « gardiens ».
 Le 28 décembre 1976, Ivanka signe la Charte 77 (lire ci-dessous). La pression policière s'intensifie.
 Fin 1981, elle n'a d'autre choix que l'exil en France.
 « Je pensais que c'était pour un ou deux ans, que nous allions revenir en Tchécoslovaquie », se souvient-elle.

En France
 Son titre de voyage porte la mention « nationalité non prouvée ».
 Ses livres arrivent en France dans la valise diplomatique. Nom de code : Baletka
 Début 82, elle atterrit à Herblay (95), avec son mari Martin Hybler et leurs trois jeunes enfants
. Dix jours après, direction un autre foyer à Limoges.
 En 2007, elle commence ses recherches dans les archives de la police d'État.
 Son dossier porte le nom de code Baletka (« ballerine » en français).
Elle prend conscience de ce qui s'est passé. Les souvenirs remontent
. Elle découvre aussi que des collègues collaboraient.
« C'est très dur et traumatisant de fouiller dans son passé. Même 30 ans après, ça secoue.
 Heureusement que Jean-Vincent (son dernier mari, décédé le 3 février 2013, NDLR) était là pour me réconforter »
. Jean-Vincent ne se contentera pas de soutenir sa femme.
 Il participe à la réalisation du livre en choisissant et en restaurant photos et documents d'archives.

 D'un film noir et blanc à un film couleur
 À travers son journal à peine retravaillé, Ivanka raconte son exil annoncé, ses six derniers mois en Tchécoslovaquie et
 le début de sa nouvelle vie de femme libre en France.
 « Quand je suis arrivée en France, j'ai eu l'impression de passer d'un film noir et blanc à un film couleur ».
 Enrichi d'informations dont l'auteur a pris connaissance en étudiant les archives issues de l'ancienne police d'État,
 « Migrace 1982 » est aussi un document historique.

Biographie

Sources Wikipédia

Ivanka Lefeuvre, née Ivanka Šimková, connue également sous les noms
 d’
Ivanka Šimek-Hybler et Ivanka Šimek-Lefeuvre
, née en 1949,
 est une 
femme de lettres, poète et militante des droits de l'homme tchèque,
 exerçant le métier de psychologue, membre de la 
Charte 77 ,(  https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_77 )
qui a été contrainte de s'exiler en France avec sa famille en 1982

Née à Prague, Ivanka Šimková a fait ses études de 
psychologie à l'Université de Brno et à l'Université Charles de Prague
Elle est également 
diplômée en psychologie clinique de l'Université Bordeaux .
 Pendant une vingtaine d'années, elle exerçait comme psychologue au Centre départemental de l'enfance et de la famille dans le département de la 
Haute-Vienne, à Limoges.

Actuellement, elle se consacre à l'écriture, à l'enseignement et à la recherche, elle travaille dans les projets européens. Elle participe notamment aux échanges entre les professionnels tchèques et français dans le domaine de la protection de l'enfance

Vie familiale

Ivanka Šimková a été mariée avec Václav Šabata (1948), le fils du philosophe et politologue engagé 
Jaroslav Šabata
  ultérieurement porte parole de la 
Charte 77, député à la dernière assemblée fédérale tchécoslovaque,
 puis avec le psychologue, philosophe et critique littéraire Martin Hybler (1951), également membre de la 
Charte 77 et
 enfin avec le photographe français Jean-Vincent Lefeuvre (1945-2013).
Elle a trois enfants, Sophie (professeur des écoles, Prokop (professeur agrégé de mathématiques et Élisabeth Hybler (juriste).

Elle est la sœur de Václav Šimek, lycéen victime de la répression du régime communiste dans les années 1970,
 décédé en décembre 1975 dans des circonstances mal élucidées

LIENS à consulter au besoin pour des renseignements complémentaires

Radio Prague - Le journal intime d'Ivanka Lefeuvre, témoignage ...
http://www.radio.cz/fr/rubrique/literature/le-journal-intime-divanka-lefeuvre-temoignage-poignant-sur-une-vie-et-sur-une-epoque

La bande d'annonce pour un film documentaire "Code name : Baletka" (Nom de code : Ballerina) ,
 de António Pedro NOBRE et Emanuele RUGGIERO.
 L'un est Portugais, l'autre Italien, ils vivent en République Tchèque, à Brno
que l'Auteure a  rencontrés pendant les présentations de son livre dans les Alliances françaises
https://www.youtube.com/watch?v=ZTx2u3XqxNc&feature=youtu.be


Page réalisée le 21.11.2016 -- Page  actualisée  le 30.11.2016

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z