A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE     L

LE CALVE   GEORGES

Lorient
Moi,  Jojo 7 ans en 1943( 2019 ?)
Editions Vosrecits
https://www.vosrecits.com/
 

Découverte de l'Auteur par un article de presse 

D'après  le journal Ouest France du 17.02.2019
Dans son roman, Georges Le Calvé raconte une tranche de sa vie d’enfant lorientais,
petit citadin réfugié à la campagne.
Autant d’aventures vécues du haut de ses 7 ans.
Portrait
 « Je suis un raconteur,
 confie Georges Le Calvé,
 mais j’aime aussi écrire des histoires ;
 mes petits-enfants étaient curieux de notre vie au quotidien à cette période et
 il me tenait à cœur de leur en faire part, à ma manière. »
 C’est en effet sur un ton très personnel que l’auteur,
 qui deviendra plus tard universitaire spécialisé dans les applications en sciences humaines,
 fait partager la vie de cette campagne des confins de l’Aven,
 où l’on parle majoritairement breton.

 Relatées façon Guerre des boutons
ou Petit Nicolas, les aventures - et mésaventures - du jeune Jojo ne laissent aucune place au tragique, même dans les situations graves :


 

 « J’ai voulu ce roman espiègle dans le ton et dans l’écriture, me retrouver dans la peau et la tête d’un enfant de 7 ans,
 avec toutes les émotions de son âge ».

 Quitter Lorient : une autre vie…
 Février 43 :
 Lorient bombardée, le petit garçon, sa mère et sa sœur aînée, quittent la ville pour se réfugier chez Marie-Barbe,
 sa grand-mère du Finistère.
 « Ma mémé qui me glisse des mots d’amour en breton et qui a les chaussons les plus doux du monde,
 le meilleur endroit pour m’asseoir ! »
 Pas facile pour le jeune Jojo qui doit s’adapter à cette vie campagnarde et à ses contraintes en cette période sombre.
 Non loin de la maison s’est installée une compagnie cycliste d’Allemands, qui suscite sa curiosité.
 Et puis il y a l’école
« qu’on fréquentait seulement le matin. L’après-midi, c’était pour les filles, mais je n’ai jamais bien su en quelle classe j’étais ».
 Au fil des pages, on fait connaissance avec son pote Pierrot, avec Frère Louis
- qui n’en finit pas de ne pas répondre aux questions qu’il lui pose -
avec Hans, le soldat allemand devenu presque familier. Avec aussi Gisèle, Marcel et bien d’autres encore….
 On ressent cet amour pour sa mère « pas toujours facile » qu’il aime tant et pour sa sœur Renée « si courageuse » à ses yeux.
 C’est une année de vie
 qui défile en anecdotes souvent drôles, parfois graves et douloureuses.
 On participe aux temps forts du village, heureux ou tragiques, sur fond de guerre et de Résistance :
 les bêtises avec les copains, la classe, le Fricot, les vaches, la fouille, les arrestations…
 mais toujours à cette hauteur d’enfant qui donne au roman une liberté de ton maintenant à distance le tragique de cette période.
Riche de savoureux bretonnismes (tous traduits)  ce roman est véritable tranche de vie sur fond d’histoire ..

Achat

 Moi, Jojo, 7 ans en 1943, de Lorient au pays de l’Aven, de Georges Le Calvé. Éditions Récits. Tarif : 14 € ; 168 pages.
 À la librairie Coop Breizh et sur commande aux Editions Vosrecits  
www.vosrecits.com


 Présentation  par l'Éditeur

https://www.vosrecits.com/Moi-Jojo

Résumé par l'Editeur
	Suite aux bombardements de la ville de Lorient,
 sa famille se réfugie dans un village aux confins du pays de l’Aven,
 où la langue dominante est le breton.
Le petit citadin découvre la campagne et s’adapte aux contraintes de la vie quotidienne
 en temps de guerre. 
Espiègle et candide,
il ne comprend pas totalement ce qui lui arrive et se construit son monde à lui
 L’enfant s’engage dans bien des aventures,
 rarement à son avantage, qu’il aborde néanmoins avec humour et philosophie.
L’auteur a retrouvé l’âme de ses 7 ans pour raconter, avec ses mots,
 ses histoires ô combien cocasses et parfois tragiques.

L'Auteur
Présentation de l'Auteur par l'Editeur
Georges Le Calvé est né en 1936. Il passe son enfance et son adolescence à Lorient qu’il doit évacuer en 1943. Après des études de mathématiques à l’université de Rennes, il y fera carrière et finira professeur émérite, spécialisé dans les applications en Sciences Humaines.
Ses amis lui reconnaissent volontiers quelques talents de raconteur.
 Orphelin de guerre, Georges Le Calvé est pupille de la Nation.



 
par la consultation d'un interview sur le site:
https://www.vosrecits.com/Moi-Jojo
 "Jojo passe à la télé ! "

Page réalisée le   22.02.2019

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z