A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE     M

    MOAL LAURENCE
Beganne
Auray 1364 Un combat pour le Bretagne
Presses universitaires de Rennes

www.pur-editions.fr

http://www.univ-brest.fr/crbc/menu/Membres+du+laboratoire/Enseignants-chercheurs_ou_chercheurs_associes/Laurence_Moal
Articles parus à la sortie de son ouvrage


 (Article Ouest France en date du 8.11.2012)
Laurence Moal, agrégée d'histoire et professeur au lycée de Questembert, sort « Auray, 1364, un combat pour la Bretagne ».

Le beau livre de Laurence Moal sort le 23 novembre 2012.
 La bataille d'Auray, en 1364, a marqué un tournant dans l'histoire de la Bretagne.
 L'auteur y porte un regard nouveau.

Entretien

Ce livre est-il une première publication ?

Non. Je suis agrégée d'histoire et géographie et docteur en histoire médiévale.
 A l'issue de mes recherches, j'ai déjà publié un livre sur l'étranger en Bretagne à la fin du Moyen-Âge
 aux éditions Presses Universitaires de Rennes, en 2008.
 

 

Ce livre-ci s'adresse à un public plus large et donne la part belle aux images.
 On y trouve beaucoup d'enluminures, de gravures, peintures, photos...
 Certaines de ces images n'ont jamais été publiées jusqu'à présent.

Quel en est le sujet ?

La bataille d'Auray qui a vu s'affronter Charles de Blois et Jean de Monfort.
 Une bataille rangée comme il y en avait peu à cette époque qui a mis fin à 23 ans de guerre civile et réglé le sort du duché de Bretagne. Charles de Blois était soutenu par le Roi de France et Jean de Monfort par les Anglais, les Bretons quant à eux étaient partagés.

Comment avez-vous nourri vos recherches ?

Mes recherches se sont notamment nourries des archives municipales d'Auray,
 des archives départementales du Morbihan.
 Je suis allée dans les bibliothèques, le musée des Beaux-arts de Rennes, le musée de Bretagne.
 J'ai également trouvé des manuscrits à Toulouse, Berlin, Lahaye.
 Mes sources sont extrêmement variées.

Quelles traces en garde Auray aujourd'hui ?

Peu.
La bataille s'est déroulée le 29 septembre, jour de la Saint-Michel, où se trouvent actuellement la Chartreuse et le champ des Martyrs. Deux lieux sont aujourd'hui très marqués par l'Histoire qui a suivi.
À l'époque, ce territoire ne faisait pas partie de Brec'h mais d'Auray.

La bataille d'Auray est très confuse dans les esprits
, pour certains le champ des Martyrs fait référence à la période de la Révolution et
 le site de la Chartreuse n'aurait pas d'autre histoire que son passé religieux.

En quoi votre regard est-il nouveau ?

Il apparaît au fil des recherches qu'au XVIII e et XIX e siècles,
 les récits de la bataille d'Auray ont été détournés ou récupérés. Par l'église, les Royalistes...
 Le vainqueur de cette bataille, Jean de Monfort, fait figure de héros dans un premier temps.
Au XVII e siècle, c'est petit à petit la figure de Charles de Blois qui est portée dans les mémoires. Surtout, cette bataille a été décisive pour le sort de la Bretagne.
Elle a la particularité d'être un affrontement de la guerre de Cent Ans entre Français et Anglais
 et en même temps de mettre fin à une guerre civile entre Bretons.

Recueilli  par Delphine LANDAY.


LIEN(S) à consulter au besoin:
http://www.univ-brest.fr/crbc/menu/Membres+du+laboratoire/Enseignants-chercheurs_ou_chercheurs_associes/Laurence_Moal




CONTACT    

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z