A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE     M

    MEREAU  JEAN-YVES
Belle Ile

Ça ira mieux quand on sera mort (13.08.2019)

Editions Libroinovo
https://www.librinova.com/

Découverte de l'Auteur par un article de presse

 Article du journal Ouest France du 2.03.2020
Un roman entre Lille et Belle-Ile Ça ira mieux quand on sera mort,
 c’est le titre du premier roman de Jean-Yves Méreau
qui précise aussitôt que rien ne presse…
 Une course enlevée entre Lille et Belle-Ile.

Connaissance de l'auteur, bio-bibliographie...
 Né le 28 février 1948 à Lille
 Jean-Yves Méreau se présente comme un enfant de l’après-guerre et de mai 68. Enfant de la balle,
 il découvre à 18 ans dans un premier parcours estudiantin et professionnel varié,
 le gauchisme et la bohème, la vie d’artiste, et le monde du travail, la musique et la littérature.
 Il entre en 1976 au journal La voix du Nord, dont il prendra le poste de directeur adjoint de l’édition de Lille, travaillant avec Pierre Mauroy et Martine Aubry,
« Jusqu’en 2000, date de la cession du journal,
 à l’occasion de laquelle j’ai fait jouer la clause de conscience et
 r
epris mon indépendance »
.
 Il a ensuite travaillé dans des journaux spécialisés dans l’architecture et le bâtiment. Il a présidé deux associations importantes :
La renaissance du Lille ancien et Les Amis du fort d’Ambleteuse,
 construit par Vauban.
 
  Il délivre son premier roman
Jean-Yves Méreau a toujours écrit.
« Mais mon écriture s’est vraiment libérée à l’occasion de la rédaction d’un ouvrage pour un homme politique.
 J’ai ensuite écrit deux essais politiques parus aux éditions L’Harmattan :
.Debout les Athées de la terre, en 2013, en réaction à la place qu’a occupée la religion dans le débat sur le mariage pour tous ; et Le Nord dans l’âme, en 2015, sur un régionalisme de gauche »
.

 Ça ira mieux quand on sera mort, constitue son premier roman.
 « Un travail bien plus exigeant qu’un pamphlet ;
 une grande épopée dans laquelle l’histoire se construit peu à peu au travers d’une quarantaine de personnages ;
 un roman de plus de 400 pages, réparties en trois parties égales, des mouvements, comme une musique,
sur une période qui va de 1960 à aujourd’hui :
 une course constituée de rencontres qui s’enchaînent, sans héros. »

 Un parcours de Lille à Belle-Ile, deux huis clos, dans une longue course à travers la vie
 « qui constitue elle-même un autre huis clos ».
 Dans une langue soignée, même si elle est variée… du classique à l’argot, en passant par le patois et la langue verte.
 « Lorsque je travaille de mes mains, j’écris »

A Belle Ile
Jean-Yves Méreau a découvert Belle Ile en 1977, grâce à son épouse qui y avait déjà ses attaches.
 Il y vient régulièrement. Il a acquis une longère à Borthélo qu’il retape lui-même :
 « Lorsque je travaille de mes mains, j’écris : l’esprit fonctionne. »

Prix :19€90  chez l"Editeur ,dans  " toutes les bonnes librairies'' ou sur les sites spécialisés du Web
Ebook 4€99


 Autres renseignements 

 


- Renseignements très complets sur le site de l'Éditeur;
https://www.librinova.com/librairie/jean-yves-mereau/ca-ira-mieux-quand-on-sera-mort

- Lire un extrait sur Amazon
https://www.amazon.fr/ira-mieux-quand-sera-mort-ebook/dp/B07WFGPRBQ


L'auteur
- Connaissance de ses 2 essais  aux Editions L'Harmattan
https://www.editions-harmattan.fr/index.asp
 

 


Page établie le 29.03.2020


CONTACT    

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z