A  B C  D  E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z



RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE N

NAUDIN-HOUSSIERE SOPHIE et les EDITIONS JADIS
Article de  presse :découverte de JADIS Editions

La société s’est installée à Belle-Île,
 à l’initiative du Bellilois Ronan Naudin et de l’Auvergnate Sophie Naudin-Houssière
. La maison d’édition privilégie l’histoire d’antan locale et régionale.

Le commencement ...
Ronan Naudin est historien, auteur de pièces de théâtre et de chroniques historiques.
 Sophie NaudinHoussière est professeur de français et d’anglais.
 Tous deux ont souhaité une autre vie avec leurs deux enfants, après Paris et Rambouillet.
 « Lorsque j’ai préparé mon doctorat, j’ai fait de nombreuses recherches et découvert des procès du XVIIe et XVIIIe siècles qui m’ont passionné, confie Ronan Naudin
 Les faits réels étaient racontés et l’on se représentait la vie de l’époque. »

Réalisation
Le projet a mûri, vu le jour et quelques livres ont été édités.
 « Nous voulons garder le même objectif, des histoires du passé sur les gens, des tranches de vie,
 avec leur quotidien, leurs préoccupations, leurs joies et tristesses…
 Être au plus proche de la réalité de la vie d’avant et faire revivre des événements en relatant des faits authentiques »
, note Sophie Naudin-Houssière, auteure de plusieurs nouvelles historiques.

Des procès racontés
Pour chaque ouvrage, plusieurs étapes sont mises en place, avec évidemment le choix du procès.
 « Sa lecture toujours longue avec les notes du greffier difficilement déchiffrables, la retranscription des notes…
 Il faut aussi imaginer les personnages, leurs vies dans le contexte de l’époque qu’il faut aussi relater.
 Arriver à donner vie à ces gens et faire en sorte que l’histoire témoigne de la période, le paysage, l’agriculture,
 tout doit être le plus véridique possible. »
Chaque livre comporte, en prime, lorsqu’il s’agit d’un procès, des documents d’archives et
 des dépositions de témoins retranscrites en annexe.
 - Sophie vient d’adapter et interpréter les pièces de procès d’un marin de Loire-Atlantique.
 Le voyage de Marie-Anne donne les versions des récits avec la parole du pilote, du capitaine et de l’armateur.
 « J’ai fait appel à des marins qui m’ont donné beaucoup de renseignements quant à la navigation d’antan. »
 *- Le dernier livre de Ronan, L’affaire Marthe Mirolleau , est une enquête sur une histoire vécue à Belle-Île, en 1744.
 « Faire revivre une affaire qu’un vieux juge relate à un étudiant en droit car il ne l’a jamais ôté de sa mémoire. »
 Actuellement, Sophie planche sur un roman policier généalogique
. Des projets d’adaptation de certains romans sont prévus.
 Contact : www.jadis-editions.fr ou au  06 64 20 31 96.
D'après l'article  du journal Ouest France du 18.7.2017
 

 NAUDIN-HOUSSIERE SOPHIE
Belle-Ile

.
 LE VOYAGE DE LA MARIE-ANNE
(6.2017)

www.jadis-editions.fr

Présentation par l' Auteur - Editeur

Les mésaventures d’un marin bellîlois (1734 – 1735)

Sophie Houssière, auteure de plusieurs ouvrages historiques,
a adapté et interprété les pièces du procès du marin Etienne Bertho de Belle-Île en Mer trouvé aux Archives Départementales de Loire-Atlantique.
 Les faits se déroulent de la chaleur de l’été 1734 au froid de l’hiver 1735…
Cette affaire est un précieux témoignage social qui nous apprend beaucoup sur le quotidien des marins et des pilotes au XVIIIème.
C’est aussi une aventure humaine, celle d’Etienne Bertho,
 placé entre les mains puissantes des lourdes réglementations royales exerçant une justice implacable et répressive.
 C’est surtout l’illustration des lacunes de ces lois royales…
 Suivez l’auteure qui vous invite à découvrir les mésaventures de ce pauvre marin bellilois. Vous pourrez ainsi vous faire votre propre idée de ce pauvre accusé.
Une histoire vécue illustrée de véritables documents d’archives

Extrait
Belle-Île, face à Sauzon, dimanche 29 août 1734 à 11 heures du matin
— Carguez les voiles ! Jetez l’ancre ! Drapeau en berne ! hurle le maître d’équipage aux hommes de la Marie-Anne.
Le capitaine Périssel du Tüet sort de sa cabine et regarde le vol ample des goélands.

 Il a enfilé sa veste, graissé impeccablement ses bottes mais ne s’est pas .résolu à mettre sa perruque,
 à quoi bon… Il monte sur le pont, s’approche de la barre et considère la côte.
Une légère brise lui caresse le visage. Il se tient droit sous le soleil d’été bientôt à son zénith.
Sa stature en impose à l’équipage mais les deux cent vingt-trois jours qui viennent de s’écouler l’ont fatigué bien plus que de coutume.
Il se tourne vers son second, Pierre Dudouet :
— Et maintenant, combien de temps ?
— Il va venir, ça ne sera pas long

Prix 19€ Chez les Editeurs ou à la FNAC


  Autre ouvrage ( en collaboration )
 L' AFFAIRE FRANCOIS LEVESQUE(?)
www.jadis-editions.f

Enquête sur une histoire vécue à Lamballe en 1706-1708
C’est une histoire pas tout à fait comme les autres que vous invite à découvrir l’auteure. Son récit est basé sur des faits historiques réels qui s’appuient sur des documents d’archives.
 Elle met en scène des événements qui ont eu lieu et des personnages qui ont existé.
 Les faits se déroulent dans le pays de Lamballe, au tout début du XVIIIème siècle.
14 mai 1723, vendredi, Maison de la Closture à Saint-Aaron .

Si elle est peu connue du public actuel, cette affaire, à l’époque, a marqué les esprits à Lamballe et dans ses environs.
Extrait
Louise et Julien de Queneleuc se regardent et éclatent de rire :
Julien reprend vite son sérieux et soupire :
— J’avais à peine 6 ans ! Et aujourd’hui, plus de 20 ans après, je crois ne jamais avoir eu aussi peur de toute ma vie !
— Ni couru aussi vite ! précise Louise, sa sœur ainée.
— Surtout dans un cimetière !
Leur plus jeune sœur, Jeanne, tend l’oreille.
Louise et Julien de Queneleuc se regardent et éclatent de rire :
Julien reprend vite son sérieux et soupire :
— Tu te rappelles, reprend Louise, quand on est arrivés à la maison ?
—Père s’est mis à hurler qu’il tuerait Despreaux de ses propres mains s’il le recroisait ! Il a attrapé sa canne et l’a brisée sur son genou, d’un coup sec !
— Je me souviens surtout m’être demandé si on n’allait pas avoir droit à une bonne raclée avec les morceaux ! Il était tellement furieux !
Quand on le voyait dans cet état-là, il valait mieux ne pas être dans les parages !
Jeanne, intriguée par les propos de Julien demande d’une voix discrète :
— Notre père était-il donc si violent ?

Prix 19€ Chez les Editeurs ou à la FNAC


Biblio- bio - graphie

 DE Sophie NAUDIN-HOUSSIERE
Née à Montluçon en 1970, elle adore lire, en français ou en anglais,
 les deux langues qu’elle a enseignées pendant plus de 20 ans
. Elle aime lire donc… et écrire aussi… les deux combinés à une réelle passion pour l’Histoire, l’histoire des gens, leur quotidien, leurs préoccupations, leurs joies, leurs tristesses, leur vie …
Elle décide de créer un espace pour raconter leurs histoires : JADIS EDITIONS

Elle a édité  "Le voyage de la Marie-Anne ou les mésaventures d’un marin bellilois (1734-1735)] et
un roman « policier généalogique »[l’assassinat de la maison noble de la Closture ou l’affaire vécue du Sieur de Quéneleuc à Lamballe (1708 – 1712)]
qui devait  paraitre en juin 2017 

Page réalisée le 14.08.2017
 
A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z



CONTACT