A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE  D

PICARD DOMINIQUE
DARBOIS BENEDICTE  HUBERT

Vannes

PORTRAITS D'ARTISTES DANS L'ATELIER (2016)

 
Edition Le Bel été( Auto édition )
 Articles parus à la sortie de leur ouvrage
- 1 -

D'après  le journal Le Télégramme du  10 mai 2016. Article de  CATHERINE LOZAC'H

Entrer dans un atelier d'artistes.
 Découvrir l'intimité de la création. Qui n'en a pas rêvé ?
 Dominique Picard et Bénédicte Hubert Darbois poussent les portes de ces lieux à part pour un livre sensible. 
Dominique Picard a toujours été amie des peintres.
 « Mes grands-parents tenaient un hôtel-restaurant au Faouët. »
Moins connu que Pont-Aven (29), Le Faouët est aussi un haut lieu artistique.
 « Ils avaient même fait construire un atelier pour accueillir des peintres.
 La salle de restaurant abritait une grande collection de tableaux ».

C'est peut-être ce bain de l'enfance qui l'a amenée à épouser la cause des plasticiens.
 En partageant la vie de l'un d'eux.
 En créant l'association des Amis de l'art contemporain du musée de Vannes
. Et depuis quelques années, en prenant la plume pour parler de leur art, notamment dans la revue littéraire Hopala.
 C'est à Vannes, chez Yves Belenfant, que lui est venu le déclic de portraits en observant les artistes dans leur lieu de création
. « J'ai été saisie par le tumulte de ce grand atelier », raconte-t-elle.
 D'une rencontre à l'autre, ils ont vite été 14 : hommes et femmes,
 peintre et dessinateur, photographe et sculpteur, abstrait et figuratif.

 
Artistes de différentes générations, tous installés en Morbihan.
 L'idée a alors germé d'un livre, avec un deuxième regard.

Portraits gigognes
Pour cette aventure, la plasticienne Bénédicte Hubert Darbois a accepté de revenir au portrait.
Après avoir travaillé avec un médecin hospitalier, une chorégraphe ou encore sa soeur peintre
 l'artiste arradonnaise s'était concentrée sur le végétal et le dessin.
 Mais le binôme fait partie de son ADN.
 L'envie d'apporter sa sensibilité en complément de l'écriture ;
 l'envie, aussi, de participer à une oeuvre qui donne un espace aux artistes valait le risque du retour à la relation humaine,
 avec sa complice comme avec son sujet

Un tro-Morbihan
. De juin à octobre 2015, elles ont donc refait, ensemble, un tro-Morbihan
. Avec un parti pris original : photographier les artistes dans leur atelier alors que Dominique Picard leur lisait pour la première fois leur portrait...
 Des instants d'émotion retenue, de confiance partagée, d'amitié.
 En vis-à-vis, dans un livre simple et sobre, les deux regards en noir et blanc se croisent pour révéler ces personnalités de l'art d'aujourd'hui.
 « C'est chez nous », souligne Dominique Picard.
 Les deux auteures ont aussi rassemblé les artistes pour leur remettre à chacun un ouvrage.
 « Dans ce contexte difficile pour l'art, c'est un livre de résistance », glisse Bénédicte Hubert Darbois.
 Le binôme a tellement bien fonctionné qu'il a créé une maison d'édition : Le bel été.
 D'autres belles aventures devraient donc naître d'ici quelques saisons. 

Pratique
« Portraits d'artistes dans l'atelier » de Dominique Picard et Bénédicte Hubert Darbois,
 édition Le Bel été (18 €).

- 2 -

D'après  le journal Ouest France du 24 mai 2016 -Article d' Isabelle JOHANCIK

Dominique Picard a écrit des livres d'artistes, a été publiée dans des revues. L'art, c'est sa vie.
 « Mes grands-parents étaient collectionneurs, je n'ai jamais quitté ce milieu »,
 résume la fondatrice de l'association des Amis de l'art contemporain
 du musée des Beaux-arts de Vannes.

Bénédicte Hubert Darbois a été reporter photo, a étudié à l'école du reportage,
 aux Beaux-arts de Lorient, s'est tournée vers la photo plus « créative que plastique ».
 Elle mène des travaux autour des arbres, a collaboré à trois ouvrages.
Elles ont auto-édité


Les auteures

 Portraits d'artistes dans l'atelier
, pour raconter
 « ceux qui vouent leur vie l'art, témoigne Dominique Picard.
 Sur les quatorze artistes, sept ont exposé à La Cohue, les autres sont des connaissances.
 C'est un vrai parti pris. Tous sont professionnels et la plupart exposent à l'international. »
Bénédicte Hubert Darbois a mis en images des textes sensibles, tels des poèmes,
afin de « donner une place aux artistes d'ici.
 Une forme de reconnaissance, un acte de résistance tant les plasticiens sont malmenés actuellement. »
Ils représentent les courants de l'art contemporain et travaillent à Vannes, Saint-Armel, Lorient, Theix-Noyalo, Saint-Jean-Brévelay, Languidic... Bernard Bouin, Aurélie Denis, Claude Gesvret, Cédric Guillermo, Thierry Le Saëc, Eunji Peignard-Kim, Josée Theillier...
Les textes disent leur personnalité « sans jugement de valeur ou d'esthétique » ;
 la photographe les a ensuite mis en boîte, en noir et blanc, dans l'intimité des ateliers, « on aperçoit leur grande fragilité et leur générosité »


LIEN(S) à consulter au besoin en complément:
http://www.mairie-vannes.fr/sdl/programmation/litterature-generale/dominique-picard-et-benedicte-hubert-darbois/

CONTACT   

 

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z