A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE    P

     PICAUT  JEAN-ETIENNE
Colpo
Madame Napoleon Princesse  Baciocchi ( 2 tomes )

Article paru pour rappeler ces 2  tomes  

 Article du journal Ouest France du 3.06.2021.
Jean-Étienne Picaut, un historien spécialiste de la princesse Baciocchi
Depuis 1991, Jean-Étienne Picaut a consacré une grande partie de son temps à un travail de recherche sur la princesse Napoléone Baciocchi,
 nièce de Napoléon Bonaparte, sur laquelle il a écrit deux ouvrages

. Il raconte notamment comment elle a fondé la commune de Colpo, au nord de Vannes (Morbihan).
À Colpo, au nord de Vannes (Morbihan), Jean-Étienne Picaut est intarissable sur la princesse Baciocchi.
 Et il tente, tant bien que mal, de faire réhabiliter son nom, face aux nombreuses erreurs commises à son sujet.
« Son prénom n’est pas Elisa mais Napoléone,
 insiste-t-il. Beaucoup se trompent, même dans la commune. »
 L’historien s’irrite également contre les fautes d’orthographe concernant le nom de la nièce de Napoléon Bonaparte.
 Une plaque du souvenir Napoléonien dans la commune, par exemple, comporte une erreur…
 
Napoléone Baciocchi, c’est tout un pan de la vie de Jean-Étienne Picaut.
 En 1991, il commence à se renseigner sur le sujet sur demande de l’ancien maire de Colpo, propriétaire d’une cidrerie,
 qui lui commande une décoration pour une bouteille représentant un blason des seigneurs de la commune.
 « J’ai eu beaucoup d’informations et on m’a conseillé d’écrire », se souvient-il.
Deux livres sur la princesse
 
La mairie valide un premier ouvrage, Colpo ou la métairie de Kervodo.
 Puis il se plonge dans l’histoire de la princesse Baciocchi, personnage indissociable de la commune,
 et y trouve de nombreuses inexactitudes
. Il suit son itinéraire et visite les archives des différentes villes dans lesquelles elle est passée.
 Quinze années de recherche et d’écriture,
 ainsi que deux voyages en Italie, auront été nécessaires à la réalisation de l’ouvrage Madame Napoleon, Princesse Baciocchi,
les Tribulations de l’Aiglonne, en 2007. Dans la foulée, il sort un deuxième tome intitulé La Providence de la Bretagne.

« Avec ma femme, nous avons parcouru l’Europe et avons dû déchiffrer des archives italiennes…
 Il y a certains documents que j’ai été le seul à avoir en mains », raconte Jean-Étienne Picaut.
 Pas étonnant donc qu’il se mette en colère quand il retrouve son travail plagié sur différents supports, internet en première ligne.
 

 Aujourd’hui, pour des raisons personnelles, le septuagénaire, auteur d’une douzaine d’ouvrages, a décidé d’arrêter son travail d’écriture

A lire sur le site de l'Auteur
 

https://picaut.monsite-orange.fr/laprovidencedelabretagne/index.html
Portrait de Madame Napoléon (Tome 1 )
La providence de la Bretagne ( Tome 2 )
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Madame Napoléon, Princesse Baciocchi
*Les Tribulations de l'Aiglonne (384 pages - 730 illustrations - 22x30)
**La Providence de la Bretagne (430 pages - 764 illustrations - 22x30)
Deux ouvrages disponibles chez l'auteur :
Jean-Étienne PICAUT - 10 résidence des Pins 56390 COLPO
Tél : 02 97 66 80 26
Mail : jean-etienne.picaut@wanadoo.fr
Site : 
https://picaut.monsite-orange.fr

 

A propos d'un ouvrage paru en 2019 ( 24.05.2019 )

La rose et les barbelés
Groix Editions 
https://www.groix-editions.com/product-page/la-rose-et-les-barbel%C3%A9s

 Présentation  par l'Éditeur
Jean-Etienne Picaut dresse le portrait de résistantes de l'ombre,
 dont Annick Pizigot, de Locminé,
agent mutlicarte radio, spécialiste des opérations aériennes.

Gaby, Monique, Micheline, Marinette et Nickette.
Cinq agentes de liaison dont on se doit de saluer le patriotisme.
 La plus jeune, après avoir fait face aux situations les plus extrêmes en la fange des camps, brisée, disparaîtra dans la Nuit et le Brouillard.
 Elle venait d'avoir 21 ans.

"Si nous ne revenons pas, nous serons mortes pour que la France vive,
 et nous ne serons pas complètement disparues puisqu'il restera le grand idéal pour lequel nous sommes tombées.
 On ne devra pas nous pleurer mais surtout réaliser le but qui nous a amenées là".

Odette Malossane, déportée à Ravensbrück en août 1944, morte d'épuisement le 25 mars 1945 à l'âge de vingt-cinq ans.

 

Prix :29€50  chez l'éditeur

Au besoin  lire sur le blog de Philippe Poison
le portrait de Jean-Etienne (12.11.2020)

https://portrait-culture-justice.com/2020/11/portrait-du-jour-jean-etienne-picaut-historien-et-auteur-de-la-rose-et-les-barbeles-l-honneur-
des-femmes-engagees-dans-la-resistance

Autres renseignements sur l'Auteur et ses ouvrages précédents 


Page réalisée le   8.08.2021      

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z