A  B C  D  E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

 Presse (2016 et 2017)

)

Télégramme du 2.3.2016
ERDEVEN

Deuxième édition" Le Printemps des Ecrivains "
le 6 mars 2016

Deuxième édition, ce dimanche 6 mars 2016, pour le Printemps des écrivains,
 mais en réalité ce salon du livre connaîtra sa 19e édition,
 puisqu'il avait été créé à Guidel à l'initiative du poète Patrice Perron.
 Désormais installé à Erdeven, il accueillera une cinquantaine d'écrivains,
 dans la même formule qui a fait le succès de l'édition du renouveau, en 2015,
 avec plus de 600 visiteurs et de vraies rencontres entre lecteurs et auteur
 Cinq questions à Patricia Odaert, qui coordonne, au sein de la municipalité,
 l'organisation de ce salon avec Serge Mallet, Béatrice Le Bars et Isabelle Le Blé et l'équipe de la médiathèque.

Lancé à Guidel, ce salon s'est désormais bien acclimaté ?
On s'installe sur la date et on vole désormais de nos propres ailes, mais on garde l'esprit de ce salon, avec des auteurs locaux et régionaux, et le maximum d'échanges dans la convivialité avec le public. Les auteurs présentent leurs livres et vendent en direct ; cette année, nous n'avons pas de libraire, mais ça pourrait changer dans les années à venir.

Combien d'auteurs attendez-vous ?
52. Nous avons volontairement limité le nombre pour privilégier la qualité et pour des questions d'organisation et d'accessibilité à tous.
 On repart sur la même disposition avec des petits stands et de l'espace pour chacun.
 Sur les 52, le renouvellement est de moitié par rapport à l'an dernier.

Qu'est-ce qui a déterminé le choix des auteurs ?
Nous avons travaillé en fonction de la demande du public pour faire plaisir au plus grand nombre ;
 on a écouté.
 On a souhaité mettre l'accent sur la BD et les livres pour la jeunesse,
 en plus des livres plus destinés aux adultes.
 Nous accueillerons Michel Politzer, Ghislain Fernandez qui présentera sa saga,
 Marjolaine Pereira des Éditions Millefeuille, le jardiner Michel Damblant, etc.

Quelle sera la thématique de ce salon ?
Ce sera la mer au travers des navigateurs et des découvreurs.
 C'est pourquoi nous invitons Eugène Riguidel à présenter ses livres,
 mais aussi à animer une petite conférence, à 15 h.

Et côté animations ?
En plus de cette conférence, nous ouvrons un espace enfants avec lectures et animations, le matin (11 h) avec Sophie Lidec, de la médiathèque de Guidel, et l'après-midi avec Sandrine Levrault et son kamishibai.

Pratique
Dimanche 6 mars 2016 de 10 h à 18 h, à la salle polyvalente, rue du Grand-Large.
 Petite restauration et rafraîchissements sur place. Entrée gratuite.

 

 


NOCTURNES de 2016

Ouest France  du 27.07.2016  d' Alix DEMAISON.
Reportage
Dans une librairie, on lit la quatrième de couverture
. Aux Nocturnes littéraires, on demande di-rectement un résumé aux auteurs. C'est extraordinaire ! »
Florence, 64 ans, est conquise
. C'est la première fois qu'elle participe à l'événement.
 « J'étais venue pour David Foenkinos, mais il n'est pas là », regrette-t-elle un peu.
Tant pis. À la place, elle a rencontré Erwan Larher, Akli Tadjer, Inès de Kertanguy...
 « Que des auteurs que je ne connais pas. En fait, je me laisse tenter, c'est un vrai plaisir. »

« Des dates uniques »
Au total, cette bibliophile repart avec huit ouvrages dédicacés sous le bras. Un polar, un roman historique,
 un récit personnel... « C'est très éclectique ».
 D'habitude, elle achète plutôt ses livres sur Internet.

L'esprit des nocturnes littéraires ?
 « C'est événementiel et culturel, résume Pierre Defendini, organisateur de la manifestation.
Aller à Josselin ou Locminé, c'est aussi important que La Trinité ou Quiberon.
 On amène la littérature et les auteurs dans les lieux moins fréquentés. Les auteurs viennent et repartent.
 Ils ne sont pas là sur toutes les dates. Ça les rend toutes uniques. »

Josselin
Mercredi, à Josselin, pour la première des Nocturnes, les auteurs se sont installés dans la rue des Vierges, juste en face des cafés et des restaurants, offrant le plaisir de dîner en face de l'acteur et écrivain, Richard Bohringer.
 Les touristes n'en reviennent pas.
« Mais si, c'est lui ! Je prends une photo sinon on ne va pas me croire », lance une passante.
Brigitte et Gwen, elles, sont de Josselin.
 « C'est l'occasion de participer, lancent-elles, tout sourire
. On apprécie la convivialité et la proximité de ce rendez-vous ».


Comme le dit Richard Bohringer, présent pour la seconde fois, « c'est intime ».
 Pour lui, « ça représente la Bretagne et le plaisir d'y être ». L'auteur attire la foule.
« On n'ameute pas, on a une relation », assure-t-il pourtant.
À quelques mètres, Lorraine Fouchet le prouve à merveille.
Chaque fois que quelqu'un pose les yeux sur ses livres, elle se dévoile.
 Les inconnus découvrent, pour certains, son histoire, ses origines, sa vie...
J'aime les gens, explique-t-elle simplement.
 C'est un honneur pour moi d'être en Bretagne, avec le prix Bretagne 2 016 (Entre Ciel et Lou).
 Ça veut dire que je ne suis pas un doryphore.
 A Groix, je leur ai dit : si je prends trop la grosse tête, vous me jetez à la mer ! »
 Assis quelques tables plus loin, Akli Tadjer s'amuse :
Se faire le petit marchand de prose d'un soir, c'est rigolo. »
Alix DEMAISON.

Le programme en dates

Ce mercredi 27.7.21016 17 h au rond-point de la République, à Locminé.
 Jeudi 28 juillet 2016, 17 h, cours des Quais à La Trinité-sur-Mer.
 Vendredi 29 juillet  2016, 17 h, square Lenglier à Pontivy.
 Samedi 30 juillet 2016 , 16 h, place Hoche à Quiberon.
 Dimanche 31, 12 h, au domaine de Kerguéhennec à Bignan.
Gratuit.


  Autres articles de  presse  sur les salons des années précédentes

Retour au Salons du Livre en Morbihan

 

A  B C  D  E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z


CONTACT