A  B C  D  E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

QUI EST QUI ?
ou
mieux connaître un.e Auteur.e
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"

Carmen Bouchard, une couturière au pied marin
« Elle est obsédée, autant qu’elle est obsédante »,
 lâche Thomas Coville, recordman du tour du monde à la voile en multicoque en 2016.
 Le skipper breton porte un regard tendre sur sa couturière personnelle.
 Elle a le sourire collé aux lèvres. Un accent de musique. Une fraîcheur dans les mots.

 À 57 ans,
 Carmen Bouchard n’en finit plus d’étonner son monde.
 La Française, originaire de Québec, réalise les équipements des plus grands bateaux de course sur mesure.
 « Je fais tout ce qui peut se coudre », résume la quinquagénaire.
 Sacs de voile, tapis de sol et même porte des cockpits passent entre ses aiguilles.
Parmi ses dernières créations, les équipements du nouvel Ultim de Thomas Coville : le Sodebo 3.
 « Honnêtement, quand vous voyez nos sacs de voile, LVMH n’a qu’à bien se tenir », ironise le loup de mer.
CAP de couture à 57 ans Improbable mais vrai.
 À 57 ans, Carmen Bouchard a été obligée de passer un CAP vêtement flou.
 La raison ?
 Ses diplômes ne sont pas reconnus en France et les banques lui réclament régulièrement des garanties pour ses différents projets.
 « On apprend à tout âge », ironise la meilleure couturière amateur de France.

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
 Née en 1962 au Canada,
 Carmen Bouchard a vécu une enfance paisible au côté de ses frères et sœurs.
 « À 5 ans, j’avais déjà une machine à coudre », glisse la couturière tout sourire.

 En 1986,
 elle obtient son diplôme des beaux-arts à l’université Concordia, à Montréal.
 « Déjà, je restais tard avec les costumières avant les spectacles », se souvient-elle.

Ses études terminées, Carmen enchaîne les petits boulots.
 Disc-jockey dans un bar de hard rock ou encore serveuse pour les saisons touristiques.
 C’est d’ailleurs au comptoir que sa vie bascule.

 Août 1992,
 des Français débarquent au Canada. Laurent Bourgnon et son équipe prennent le départ de la Transat Québec Saint-Malo dans quelques semaines.
 Très vite, le bar où travaille Carmen Bouchard devient la seconde résidence de l’équipage.
 Parmi eux, le futur mari de la Canadienne.
 « À la fin, je ne savais plus s’il venait pour le bar ou la serveuse », s’amuse la barmaid d’un été.
 Avant de partir, l’homme lui fait une promesse.
 S’il remporte la course, il lui enverra un billet d’avion pour la France.
 Huit jours et quelques heures de navigation plus tard, le trimaran de Laurent Bourgnon passe la ligne d’arrivée en tête.
 Et une semaine après, surprise. « Je me suis demandé si je n’étais pas en train d’halluciner. Puis, je suis partie pour vérifier que c’était le bon. »

Son voyage, initialement prévu pour durer neuf jours, ne s’est jamais achevé.
 Elle s’installe en Bretagne avec ce marin prêt à tout pour la ramener à son port d’attache.
 Les premières années en France n’ont pas tout du conte de fées.
 « Je n’ai pas envie de me plaindre. Je suis blanche et canadienne
. C’était finalement plus facile pour moi que les autres étrangers. »
 Vendeuse de gaufres à Roland-Garros
 Pendant plusieurs années, elle ne trouve pas de travail dans sa branche.

 Ses diplômes ne sont pas reconnus en France.
 Qu’importe. Carmen Bouchard est pleine de ressources.
 Elle se réfugie dans la couture. Et trouve « des petits boulots par le bouche-à-oreille ».

 Son premier emploi ? Vendeuse de gaufres à Roland-Garros.
 « J’ai beaucoup aimé l’ambiance.
 Derrière le stand, je montrais les vestes que j’avais cousues la nuit à mes collègues de boulot »,
 revit la femme de 57 ans.
 Comme toujours, sa bonne humeur fait mouche.
 Repérée par un membre du service des relations publiques du tournoi de tennis,
 elle intègre l’équipe l’année suivante.
 « Pendant dix ans, j’ai travaillé dans l’événementiel. Roland-Garros, le Mille sabords, le Grand prix des multicoques. »
 Et toujours, en parallèle, elle coud. Tous les vêtements qu’elle porte, ce sont les siens.
 « Sauf les culottes et les chaussettes », précise-t-elle.
 Cette passion débordante va finalement la rattraper

 en 2014.
M6 lance alors le premier concours de couture amateur de FFrance
 L’émission s’appelle Cousu main. Carmen envoie sa candidature.
 Quelques mois plus tard, elle remporte le titre après quinze jours de tournage.
 « Jamais je n’aurais pensé passer à la télévision. Alors gagner, vous imaginez. »
 La fin de l’émission est synonyme aussi de publication de livres.
 D’abord sur les créations réalisées durant l’émission.
 Puis des ouvrages de patrons aux éditions La Plage.

 Le principe ?
 Proposer une méthode accessible au grand public
. « En 2020, on sort quatre ouvrages.
 Et on pense proposer à Carmen le livre pédagogique sur la robe d’été »

,assure Laurence Auger, son éditrice.

 Mais sa voie, elle l’a définitivement trouvée en 2013.
 Comme une évidence, Carmen est revenue à son grand amour par procuration : la mer.
 Grâce à son marin d’époux.
« Quand je fais une couture du Sodebo, qu’il fait le tour du monde et revient en un seul morceau,
j’ai l’impression de faire partie de quelque chose d’immense »,
 esquisse la couturière
.
Carmen Bouchard fabrique des sacs de voile, des tapis de sol, des sacs à bout, et ici sur cette photo, les portes du cockpit du trimaran de Thomas Coville.
 Un point de vue partagé par le principal intéressé, Thomas Coville.
 « Je crois que le bateau a ce pouvoir de rassembler des gens hyper-pointus autour d’un même projet. »
 Et le skipper d’ajouter :
« Un jour, on parlera d’elle comme Coco Chanel. Une couturière hors norme.
Avec une vie à part.
 Une vraie histoire. »

D'après l'article de  Sacha Martinez   et la photo de Thierry Creux
 du journal Ouest France  du 1.11.2019

 

 Carmen Bouchard fabrique des sacs de voile, des tapis de sol, des sacs à bout, et ici sur cette photo, les portes du cockpit du trimaran de Thomas Coville.

Page réalisée le 2.11.2019
Retour  à  la page de l'Auteure d'Ed56  

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z