A  B C  D  E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

QUI EST QUI ?
ou
mieux connaître un.e Auteur.e
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"

VERSCHUERE  PATRICK :

A propos du  lancement de son ouvrage de photographies de Belle-Ile

A partir du 5 décembre 2019 le livre se frayera une place parmi ses congénères dans les rayons de la La longue vue et de La Maison De Photo de Le Palais à Belle-île-en-mer.

Pour sa distribution en France et Belgique, avant d’être en librairie,
 vous pourrez toujours vous adresser à l'auteur: pverschuere@archverschuere.com

Je vous avais aussi promis des nouvelles de l'impression du livre. Les voici :
 

« Vendredi 8 novembre 2019. Lever aux aurores pour éviter les embarras de circulation.
 Direction Anvers, l'imprimerie.

Une heure trente de voiture vers la zone portuaire entre les chaines de poids lourds sur trois bandes et leur hautes remorques bâchées.
 Vision dantesque d'une ville qui cherche son réveil,
 dans un entrelacs de routes et de voies de desserte encombrées,
 dont je ne perçu dans le clair-obscur de l'aurore, qu'un univers sans âme, triste et terne,
 éclairé par les vapeurs de sodium et de mercure.
 De temps à autre, l'ombre de passants à pieds ou à vélo se profile tel des insectes noirs cherchant leur chemin dans une nuit qui semble avoir difficile de disparaître.

 Arrivée à l'imprimerie où tout se met en ordre de bataille
. Petite réunion de QG. Chaleureuse
. Un grand café et deux sucres dans une tasse mousseuse d'une écume de velours.
 Dernières instructions du photograveur et de la déléguée de l'imprimerie.
 Affolement de l’auteur.
 Reprise à la hâte des oublis et erreurs découverts la veille au soir, tard,
 lors de la relecture du manuscrit.
 Objets d'une nuit aussi mouvementée que ceux du tambour d'une machine à laver.

 Départ du bureau vers le hall de l'atelier, immense et lumineux.
 Chaude poignée de main rassurante avec l’opérateur devant sa machine.
 Elle ressemble à une chenille musant déjà de plaisir, à l'idée d'avaler les rames de papier qui l'attendent. Après de minutieux réglages des gris et des noirs devant la table lumineuse et
l'écran vertical de pilotage, l'office semble pouvoir commencer.

 Lancement de la première épreuve.
 Bruits sourds de bielles et claquements métalliques. Nouvelles corrections et réglages.
 La chenille se remet à jubiler et ronronne comme un matou.
 Allers et retours entre le bureau et le hall de l’imprimerie.
 Cahiers après cahiers, nom donné aux planches du livre, la cérémonie dure toute la journée.

Épuisé en fin d’après-midi,
 quelques instants dans le bureau de l'imprimerie pour les compliments et les congratulations qui s'imposent. Vidé, je m'écroule sur le siège de la voiture pour reprendre la route. Il y a du soleil sur l’autoroute.
 Celui du soir, rasant, qui éblouit et arrache les couleurs d’un paysage en contre-jour.
 Je conduis comme un zombie et contrairement à mes habitudes, j'allume l'autoradio.
 Les notes d’une fugue de Jean Sébastien Bach remplissent la voiture.
 Je me réveille devant la porte de mon garage et il fait nuit. Déjà. «

Le livre est maintenant aux mains du relieur qui durant les prochaines semaines, terminera l'ouvrage.

Page réalisée le 15.11.2019
Retour  à  la page de l'Auteur d'Ed56  

CONTACT

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z