A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE    R

       RIO  BERNARD - Photographe  Colliot  Bruno
Vannes

Sur les CHEMINS de FRANCE(27.10.2017)
 
Editions Ouest France   
www.editionsouestfrance.eu/


 
Présentation par l'Editeur

Sur les chemins de France  Sentiers d’histoire et de légendes

Le chemin de terre est en France la relique d’un paysage maillé de haies et
 d’une civilisation paysanne qui privilégiait la courbe à la ligne droite.
 Ces chemins d’un autre âge mériteraient d’être inscrits à l’inventaire des monuments historiques
 tant ils illustrent une civilisation balisée de calvaires, de fontaines et de lavoirs, de fours et de moulins.
Le chemin lie et relie les hommes qui marchent. Il peut être de labeur, de pèlerinage, de noces, de contrebande ou d’insurrection...
 Il s’inscrit dans le paysage et la mémoire. Le suivre revient à faire l’école buissonnière,
 à apprendre l’histoire et la géographie du pays où il sinue.
 Un vieux chemin n’est pas un raccourci mais une liaison vagabonde.
 Il dédaigne la perpendiculaire et réfrène le pas rapide du voyageur pressé en multipliant les détours et les
circonvolutions.
l'Auteur
Spécialiste de l’environnement et du patrimoine, Bernard Rio est l’auteur d’une
quarantaine d’ouvrages chez différents éditeurs . Il vit en Bretagne et collabore
à la presse magazine.
 Déjà auteur de Voyage dans l’au-delà. Les Bretons et la mort, Le livre des saints bretons
et Les noces en Bretagne publiés aux Éditions Ouest-France.

Connaissance du photographe-
250 photos dans l'ouvrage
Bruno Colliot est photographe globe-trotter. Il a notamment publié aux Éditions Ouest-France
Le sentier des douaniers en Normandie, Le sentier des douaniers en
Bretagne, Les plus beaux trekkings en France.
Blog à consulter
https://brunocolliot.blogspot.fr/2017/04/alpes-gr5.html
Présentation d’une de ses nombreuses expositions
https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-aubin-daubigne-35250/bruno-colliot-devoile-sa-terre-aborigene-5284197

Prix 25€ : dans  " toutes les bonne librairies'' ou sur les sites spécialisés du Web

Invitation à la lecture par l'Auteur


En introduction à la lecture de
 Sur les chemins de France  Sentiers d’histoire et de légendes

Le chemin est un conducteur dans le paysage et dans l’histoire.

 Il représente bien plus qu’un axe de communication,
 il est la charpente de la civilisation depuis que l’homme a entrepris de modeler l’espace,
 ouvrant des clairières dans les forêts, maillant les champs, clôturant les cultures et desservant les villages. Le chemin de terre et la chaussée pavée appartiennent à une société rurale succédant aux chasseurs-cueilleurs dont les pistes serpentaient par monts et par vaux.

Ces vestiges voyers illustrent les usages et les destinations
. Ce sont les traces d’un temps où l’homme marchait à son rythme et traversait les contrées à cheval, en cariole ou à dos d’âne.
 Les vieux chemins conservent leurs caractéristiques primitives.
 Tantôt ils dominent les alentours, tantôt ils s’enfoncent dans la terre.
 Tous portent les signes de leurs fonctions.
 Alors que les habitations, qui les jalonnaient, ont disparu depuis des lustres,
 les chemins perdurent comme les strates d’un passé enfoui. Ils sillonnent les plateaux et les vallées.
 Le randonneur, qui les emprunte aux beaux jours, ignore souvent leur ancienne destination.
 Nombre de voies prétendues romaines s’avèrent des chemins gaulois qui parcouraient la campagne et desservaient les oppida.
Tel tronçon ourlé de talus ou de murets s’inscrivait dans un ensemble pérégrin !

L’étude d’une carte d’état-major
 permet souvent de retrouver leur orientation et de les inscrire dans une histoire paysanne, militaire ou religieuse.
 Le chemin des Dames, au sud de Laon, fut d’abord de plaisance avant d’être une ligne de front.
 Le chemin de saint Seine s’intègre dans une triangulation sacrée incluant les sources de la Seine et le culte de la déesse Sequana.
 Le passage de Roncevaux ouvre la porte de l’Espagne et une voie intérieure.
Jeanne la Pucelle entendit les bonnes dames sur le chemin de la fontaine aux Rains à Domrémy.
Jean Giono célébra la gloire paysanne sur le plateau de Valensole tandis que Louis Persaud fit l’éloge de l’école buissonnière dans les chemins verts de Belmont !

Savoir où on marche, n’est-ce pas apprendre d’où on vient et peut-être savoir où on va ?
 Le voyageur et le chemin forment un couple dont nul archéologue et nul anthropologue ne peuvent dire qui conduit et qui construit l’autre !
L’usage du chemin reste finalement une histoire et une aventure personnelle.

Bernard Rio

SOMMAIRE

Le chemin du Labyrinthe, Chartres (Eure-et-Loir)
La chasse sauvage, Saint-Aubin-de-BonnevaL (Orne)
La traversée des sabLes de La mer, Mont-saint-MicheL (Manche/Ille-et-Vilaine)
Jobourg interLope, nez de Jobourg, Corentin (Manche)
À pas de Loup, Jumièges (Seine-Maritime)
Le chemin des moulineaux, Condé-sur-L’Escaut (Nord)
Le chemin des dames, Laon (Aisne)
La ronde des sorcières, Saverne (Bas-Rhin)
Les pèlerins du mont Sainte-Odile, (Bas-Rhin)
L’ascension du Donon (Bas-Rhin/Vosges)

Les voies de Jeanne, Domrémy-La-PuceLLe (Vosges)
Le chemin de L’école buissonnière, Belmont (Doubs)
La marche à l’étoiLe, Saint-Seine-L’abbaye (Côte-d’Or)
Le passage du versoud, Le salut du rebelle ! Versons (Isère)
De la gueule d’enfer au pont du diabLe, Thueyts (Ardèche)
Saint Régis, marcheur de dieu, Lalouvesc (Ardèche/Loire)
Dans le sillage du taureau sacré ! Mercantour, La vallée des Merveilles (Alpes-Maritimes)
Les lignes bleues de Provence,ValensoLe (Alpes-de-haute-Provence)
Une septième et une huitième croisade à bon port, Aigues-Mortes (Gard)
Tous les chemins mènent-ils à Rome ? Ambrussum (Hérault)


Amoureux sur La grande draille, Mont Lozère (Lozère)
La piste de la bête, Gévaudan (Lozère)
Le chemin des colporteurs, Prat-de-Bouc (Cantal)
Transhumance, l’autre côté de la terre, Aubrac (Aveyron)
Sur le halage et sous Les platanes, canal du Midi (Aude)
Le chemin de croix des Cathares, Montségur (Ariège)
L’ours qui a vu l’homme passer..., Pas d’Osseux (Pyrénées-Atlantiques)
Génuflexion au col de Roncevaux, sur le chemin de Compostelle
Le roc de saint Amadour, Rocamadour (Lot-et-Garonne)
Le chemin de l’évolution, Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil (Dordogne)
Mélusine ou le fil de la destinée, Lusignan (Vienne)
Le chemin de la connaissance, La Devancière (Indre-et-Loire)
Mortelle traversée, Saint-Florent-Le-Vieil (Maine-et-Loire)


Le sentier de CadoudaL, Locoal-Mendon (Morbihan)
Le val sans retour, Brocéliande Tréhorenteuc (Morbihan)
Le passage de l’Ankou, monts d’Armée (Finistère)
Duel au sommet, Mont Dol (Ille-et-Vilaine)


Article de presse 

 A lire l'article paru en décembre 2017 dans la revue Le Passe-Muraille et
vous  trouverez les références pour découvrir cette somptueuse revue artistique et littéraire.

http://bernardrio.hautetfort.com/archive/2017/12/22/passe-muraille-6010628.html

Autres renseignements sur l'auteur et ses ouvrages précédents 


Page réalisée le 19.10.2017 et actualisée le 24.12.2017

CONTACT    

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z