A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES SUR L' ANNUAIRE    V

        VIARD   FLORENCE
Lorient
LES ROLLING STONES § NELLCOTE (22.04.2021 )

Editions Le Mot et le Reste
https://lemotetlereste.com/
 

Découverte de(s) (l')Auteur(e)(s) par un article de presse

D'après l'article de  Pierre Wadoux du journal Ouest France du 25.04.2021
Une Lorientaise retrace l’épopée des Stones à la villa Nellcote
L’auteure lorientaise, Florence Viard, signe avec son frère Benoît Jarry
l’histoire de la mythique et somptueuse villa Nellcote en bord de Méditerranée,
 où ils enregistrent l’album Exile On Main Street.
 Un ouvrage nourri de photos inédites de Dominique Tarlé, photographe des Rolling Stones en 1971.

Ils étaient littéralement exilés en France, en quête d’un souffle fiscal.
 Taxés à 83 %, les Rolling Stones, l’un des plus célèbres groupes de rock au monde, se réfugient au printemps 1971 en bord de Méditerranée, à Villefranche-sur-Mer.
 Et va trouver sa niche
. Au bout du bout de la pointe de Saint-Jean-Cap-Ferrat,
 surplombant la turquoise méditerranée, dans un havre de rêve, la villa Nellcote.
Les Stones y trouvent un goût de paradis et l’inspiration.
 C’est ici, dans les sous-sols du palace, que sera écrite composée et enregistrée une pièce maîtresse de l’œuvre des Stones :
Exile on Main Street.
La Lorientaise (Morbihan) Florence Viard et son frère Benoît Jarry le racontent dans un ouvrage aussi magnifique que passionnant,
 paru le 22 avril 2021 aux éditions Le Mot et le Reste.

 Le livre est préfacé et illustré par Dominique Tarlé qui fut photographe officiel des Stones.
 « J’étais jeune photographe inconnu et fauché, passionné de musique, j’ai quitté Paris pour Londres en 1968.
 J’y ai été accueilli à bras ouverts. »
 Sous son objectif, défilent les figures de proues du rock : les Who, les Kinks, John Mayall, les Yardbirds, Led Zeppelin

Keith, Mick, Yoko, John et les autres
« En 1971, explique Florence Viard, Olga, la propriétaire de la villa Nellcote loue les lieux à Keith Richards et l’agent des Stones,
 Jo Bergman. En avril 1971, les voici réfugiés fiscaux sur la riviera. Keith arrive le premier, en famille. »

 Les autres suivent. Les sessions d’enregistrements s’enchaînent, se déchaînent.
 Dans ce paradis en sous-sol, les Stones font un raffut du diable.
 « Les voisins vivaient l’enfer, mais d’autres, comme Dominique Tarlé, étaient au paradis.
 Ses photos en témoignent. Keith Richards y avait son bateau en bas. Il écumait toute la côte.
 Cette villa était celle de l’amitié. Les Stones y invitaient leurs amis à tour de bras. Yoko Ono et John Lennon, entre autres ! »

L’occupation des Stones à Nellcote fourmille d’anecdotes savoureuses
servies par une iconographie en partie inédite. Florence Viard ne résiste pas à en raconter une :
 « Dominique Tarlé avait découvert, par hasard, une caisse frappée de la croix gammée,
 datant de l’Occupation par les Allemands.
 À l’intérieur ? De la morphine ! Il ne fallait pas qu’elle tombe entre les mains de Keith Richards qui était accro.
 Alors, une nuit, Dominique et un roadie des Stones l’ont jetée à la mer. Dominique n’en a pas dormi
. Combien de poissons avait-il empoisonnés ainsi ? Keith Richards n’a jamais rien su de cette histoire ».

Une villa de destins
Mais si l’aventure des célèbres musiciens anglais occupe une belle partie du livre, l’histoire de Nellcote ne saurait s’arrêter là.
« Ma passion, c’est la généalogie,
 confie Florence.
 Et c’est ainsi que tout a commencé. J’avais précédemment réalisé la généalogie de Romance,
 un bateau de patrimoine ancré à Nice. Avec mon frère, ancien journaliste à RMC,
 on s’est intéressé à l’un des propriétaires du bateau, Alexandre Bordes,
 qui fut aussi celui de la villa Nellcote entre 1919 et 1953. »

La famille Bordes était leader de l’armement de commerce à la voile dans le monde.
Construite en 1901 par l’architecte Louis-Eugène Thomas qui la baptisa Amiticia (amitié en latin),
 l’immense villa connaîtra quatorze propriétaires, dont un rescapé du naufrage du Titanic, Samuel Levy Goldenberg.
 Il la renomme Nellcote (contraction de Nella, son épouse et de cottage).
Elle fut aussi la résidence d’un Résistant après l’Occupation allemande.
 « Tous ces propriétaires ont des destins surprenants. Nous nous sommes pris au jeu.
 Mais cette villa doit avant tout sa renommée au passage des Rolling Stones. »
 Bien plus qu’à l’actuel propriétaire des lieux : un oligarque russe, multimilliardaire.

 Présentation  par l'Éditeur
Pour le commun des mortels, la villa Nellcote est le lieu où les Rolling Stones enregistrèrent leur album Exile On Main Street.
 Cet enregistrement a été immortalisé par le photographe Dominique Tarlé, qui vécut six mois d’une vie de rêve à leurs côtés, et dont les photos s’offrent un nouvel écrin grâce à ce livre.

 Benoît Jarry et Florence Viard se sont penchés sur la généalogie de ce bâtiment Belle Époque construit en 1905 dans la baie de Villefranche-sur-Mer et
 sur la cohorte bigarrée qui l’habita au fil des siècles: milliardaires, diplomates, industriels réputés, survivants du Titanic et stars du rock.
Par leur travail minutieux, ils nous invitent à un voyage sur la Côte d’Azur du début du xxe siècle et dans l’intimité d’un groupe de rock légendaire.

Sur le site de l'Editeur: https://lemotetlereste.com/musiques/lesrollingstonesnellcote/


L'Autrice


Connaissance de l'Autrice
Viard Florence
 née en 1962, est passionnée par les recherches généalogiques familiales depuis plus de vingt ans
. Son travail a été salué par 
Ouest-France et récompensé par La Revue française de généalogie à plusieurs reprises.


Connaissance de l'Illustrateur-photographe.
Dominique Tarlé
sur Facebook :https://fr-fr.facebook.com/DominiqueTarle


Prix :35 €  hez l'Editeur et dans  " toutes les bonnes librairies'' ou sur les sites spécialisés du Web



Page réalisée le 28.05.2021

CONTACT    

A  B C  D   E  F G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  V W  X  Y  Z